Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957
Lot 367
Mercedes-Benz 300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957
Sold for € 632,500 (US$ 726,995) inc. premium

Lot Details
Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957 Mercedes-Benz  300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957
Mercedes-Benz 300 SL roadster aux spécifications d'une SLS compétition en aluminium 1957
Châssis n° 1980427500220

•Vedette et vainqueur de classe à la Carrera Panamericana 1997
•Re-création de la voiture à caisse aluminium de Paul O'Shea
•Construite à partir des bleus d'usine
•Achevée en 1997
•Engagée dans de nombreux événements historiques prestigieux
•Deux dossiers de construction complets et détaillés

Cette Mercedes-Benz unique a été inspirée par le pilote américain Paul O'Shea qui devait rencontrer un énorme succès en compétition en Amérique du nord dans les années 1950. O'Shea faisait équipe avec quelques-uns des plus fameux pilotes de sa génération dont Phil Hill, Dick Thompson, Zora Arkus Duntov, Augie Pabst et Pedro Rodriguez pour n'en citer que cinq. Il courut sur un grand nombre de voitures différentes, mais appréciait plus particulièrement les Mercedes-Benz.

O-Shea était notamment un inconditionnel de la Mercedes-Benz 300 SL, sans conteste la plus exceptionnelle sportive de son temps. Il construisit deux modèles SLS, conçues spécialement pour la course, sur base de la SL. L'une de ces deux voitures recevait une carrosserie en aluminium qui (entre autres avantages) permettait d'abaisser le poids total de la SLS de 337 kg par rapport à la version de série. Il créa ainsi la monture idéale pour se mesurer à l'élite sportive.

En 1957, Paul O'Shea commença d'engager la 300 SLS, battant fréquemment les puissantes sportives américaines à moteur Ford et Chevrolet et même des marques européennes comme Maserati, Ferrari et Aston Martin. Il tint le volant de sa 300 SLS dans 22 compétitions, se classant dans les premiers dans 18 d'entre elles. La SLS d'O-Shea se rendit fameuse pour sa fiabilité et sa stabilité, même dans les pires conditions de courses. Malgré ces succès, Mercedes-Benz cessa toute participation en compétition aux États-Unis pour des raisons de budget.

Mais la légende continue ! Presque trente ans après cette série de succès sans précédents de la SLS, Georg Distler, un entrepreneur de Munich, en Allemagne, qui est également passionné de voitures classiques et pilote aguerri, possédait un roadster Mercedes-Benz 300 SL original de 1957. En 1986, cette voiture semblait la base idéale pour ressusciter l'idée de Paul O'Shea's et recréer une 300 SLS avec pour seule intention de participer à la plus éprouvante des courses, la Carrera Panamericana.
Organisée cinq années de suite de 1950 à 1954, la Carrera Panamericana était une course de plus de 2 000 miles d'une frontière à l'autre sur la Pan-American Highway au Mexique. Semblable aux Mille Miglia et à la Targa Florio en Italie, elle était considérée comme la plus dangereuse des courses automobiles du monde et a été récemment ressuscitée en rallye classique sur une partie de son parcours d'origine. En 1952, la Carrera Panamericana avait été l'une des épreuves choisies pour promouvoir le retour de Mercedes-Benz en compétition internationale après la seconde guerre. Au volant de l'une des trois W194 (300 SL) les pilotes d'usine Karl Kling et Hans Klenk finissaient cette course éprouvante à la moyenne de 165, 095 km/h (102, 59 mph) et remportaient une victoire historique pour le constructeur allemand.

L'enthousiasme contagieux de Georg Distler pour ce projet majeure ne connaissait pas de limite et contamina Albrecht Lorenz lui-même, qui s'était fait une réputation sous le nom de « parrain de la 300 SL » et connaissait bien sa technologie, ayant été ingénieur chez Mercedes-Benz pendant plus de 50 ans. Ensemble, les deux passionnés de SL se lancèrent dans la recherche des plans originaux de la voiture de Paul O'Shea aux archives Mercedes-Benz à Stuttgart où la chance leur sourit. Il commencèrent donc leur ambitieux projet : les plans à l'échelle 1/1 de la carrosserie originale en aluminium furent mis en œuvre par Zagato en Italie et, sous la direction de Gabriele Artom et de ses talentueux et méticuleux d'ingénieurs en carrosserie, Georg Distler transforma son rêve en réalité. L'équipe comptait également HK Engineering qui géra la mise en œuvre technique.

En plus de sa carrosserie en aluminium, les autres caractéristiques remarquables sont les structures de sièges allégées, les optiques aux normes américaines, les doubles sorties d'échappement latérales, une boîte Getrag à cinq rapports, des freins à disque, un ventilateur électrique, un radiateur d'huile et un circuit électrique avec alternateur. Les éléments internes du bloc moteur ont été polis et équilibrés et un réservoir de sécurité moderne a été installé dans le logement de la roue de secours. Ce projet titanesque de deux années a été achevé en 1997 et le rapport Classic Data atteste d'une qualité de construction du niveau de « Mercedes ». Deux dossiers de construction complets et détaillés sont fournis avec la voiture.

Quarante années après les magnifiques succès de la 300 SLS cette sportive de compétition unique commençait à réécrire l'histoire. En 1997, Georg Distler s'élançait de la ligne de départ de la Carrera Panamericana au volant de la 300 SLS, comme pilote privé, sans véhicule d'assistance, dans l'une des courses les plus dures et les plus remarquables du monde. Sept jours de pur plaisir de conduite et de souffrances, avec 3 500 kilomètres devant lui. Mais avant même que la course ne commence, la 300 SLS devait relever un autre défi ; tout comme la voiture originale de Paul O'Shea, celle de Georg Distler avait été conçue pour emporter seulement son pilote et n'avait donc pas d'arceau de sécurité pour le copilote. Comme cet élément était obligatoire, la voiture dut être modifié dans l'urgence. Malheureusement, Georg écopait d'une pénalité de cinq minutes qui vinrent s'ajouter à son temps final.

Même l'imprévu de l'arceau n'empêcha pas Georg Distler de réussir dans la Carrera Panamericana 1997 avec sa 300 SLS, puisqu'il remporta sa classe à la 11e place du classement général. La 300 SLS de Georg Distler, une des 67 à finir sur les 92 partants, avait montré la même fiabilité que l'originale de Paul O'Shea et avait terminé la pus dure des courses sans se plaindre. En fait, alors que Georg était parti avec une pleine boîte de pièces détachées, il l'a rapportée intacte. Malheureusement, Paul O'Shea ne vécut pas assez longtemps pour assister au fantastique succès de cette étonnante voiture, construite selon ses préceptes uniques.

Georg Distler a continué de s'engager dans les plus grandes classiques historiques avec sa Mercedes-Benz 300 SLS : Hockenheim, Nürburgring, Oschersleben, Salzburgring, A1-Ring, Gaisberg, Roßfeld, Tour de France et Tropheo Baleares, se retrouvant toujours dans le peloton de tête. Cette 300 SLS, re-création unique d'une fameuse et exceptionnelle Mercedes-Benz sportive, ne cherche rien d'autre qu'un nouveau propriétaire enthousiaste qui voudra bien prolonger la légende.

1957 Mercedes-Benz 300 SL Roadster to SLS Aluminium Competition Specification
Chassis no. 1980427500220

•Star and class winner in the 1997 Carrera Panamericana
•Re-creation of Paul O'Shea's original aluminium-bodied car
•Built using factory drawings
•Completed in 1997
•Extensively campaigned in prestigious historic events
•Two comprehensive files of build details

The unique Mercedes-Benz offered here was inspired by the American driver, Paul O'Shea, who enjoyed great success in sports car racing in North America throughout the 1950s. O'Shea co-drove with some of the finest drivers of his generation including Phil Hill, Dick Thompson, Zora Arkus Duntov, Augie Pabst, and Pedro Rodriguez to name but five. He competed in a wide variety of cars but overwhelmingly favoured Mercedes-Benz.

In particular, O-Shea was a huge fan of the Mercedes-Benz 300 SL, arguably the finest production sports car of its day; he built two SLS models, which were based on the SL and designed specifically for motor racing. One of these two cars was given an aluminium body, which (among other measures) reduced the overall weight of the SLS by an amazing 337kg when compared to the stock version. Thus created he created the ideal car with which to compete against the motor sporting elite.

In 1957, Paul O'Shea began racing the 300 SLS, frequently beating more powerful Ford and Chevrolet-engined American sports cars, and even European makes like Maserati, Ferrari and Aston Martin. He sat behind the wheel of his 300 SLS for 22 races and was classified as one of the top finishers in 18 of them. O-Shea's SLS became famous for its reliability and stability, even under the toughest racing conditions. Despite these successes, Mercedes-Benz stopped participating in motor sport in the USA due to cost reasons.

But the legend lives on! Almost 30 years after the SLS's unprecedented winning streak, Georg Distler, an entrepreneur from Munich, Germany, who is also a keen classic car enthusiast and racing driver, owned an original Mercedes-Benz 300 SL roadster from 1957. Bought in 1986, this car was the ideal starting point for reviving Paul O'Shea's idea and recreating a race-worthy 300 SLS with the intention to do one thing: participate in one of the toughest rallies: the 'Carrera Panamericana'.

Organised for five consecutive years from 1950 to 1954, the Carrera Panamericana was an over-2,000-mile border-to-border race held on the Pan-American Highway in Mexico. Similar to the Mille Miglia and Targa Florio in Italy, it was widely held to be the most dangerous automobile race in the world, and in recent times been resurrected as a classic rally along some of the original course. In 1952, the Carrera Panamericana had been one of the events chosen to showcase Mercedes-Benz's return to international motor sport in the post-war era. Driving one of the three new W194 (300 SL) works racers entered, Karl Kling and Hans Klenk completed the challenging course at an average speed of 165.095km/h (102.59mph) to secure an historic victory for the German manufacturer.
Georg Distler's infectious enthusiasm for this major project knew no bounds and even affected Albrecht Lorenz, who had made himself a name as the 'Godfather of the 300 SL' and was well acquainted with its technology having worked as an engineer for Mercedes-Benz for over 50 years. Together, the two SL fans began researching the original plans of Paul O'Shea's car in the archives of Mercedes-Benz in Stuttgart, and as it happened luck was on their side. And so they started their ambitious project: the 1:1 plans of the aluminium body were copied by Zagato in Italy, and under the direction of Gabriele Artom and his divinely gifted and meticulous bodywork engineers, Georg Distler turned his dream into reality. The team also included HK Engineering, which handled the technical implementation.
In addition to the aluminium body, noteworthy features include lightened seat frames, US-specification headlights, dual side-exit exhaust system, Getrag five-speed gearbox, disc brakes, electric cooling fan, oil cooler, and alternator electrics. The engine internals have been polished and balanced, and a modern safety fuel tank installed in the spare wheel recess. This mammoth project lasted for two years and was finally completed in 1997, and the accompanying Classic Data report testifies to the Mercedes' top quality construction. Two comprehensive files detailing the build come with the car.

Forty years after the 300 SLS's magnificent racing successes, this unique racing sports car began to make history all over again. In 1997 Georg Distler set off from the Carrera Panamericana starting line in his 300 SLS, as a private driver with no supporting service vehicle, in one of the world's toughest and most notorious races. Seven days of pure motor racing pleasure and pain, as well as 3,500 kilometres, lay ahead of him. But even before the race started, the 300 SLS had to overcome yet another challenge; just like Paul O'Shea's original car, Georg Distler's was only designed to carry a driver and therefore had no roll-bar for the co-driver. As this roll-bar was a mandatory safety requirement, the car had to be upgraded in a hurry. Unfortunately, Georg incurred a five-minute time penalty, which was added to his finishing time.

Even the roll-bar issue could not prevent Georg Distler from succeeding at the 1997 Carrera Panamericana with his 300 SLS, coming home a class winner and in 11th place overall. One of 67 finishers in a field of 92 starters, Georg Distler's 300 SLS had demonstrated the same reliability as Paul O'Shea's original and made it through the toughest days' racing without any complaints. Indeed, although Georg had a box full of spare parts with him, he took it back unused. Unfortunately, Paul O'Shea did not live long enough to witness the fantastic success of this astounding car, which was based on his unique specifications.

Georg Distler has continued to compete in the major classic car races in his Mercedes-Benz 300 SLS: Hockenheim, Nürburgring, Oschersleben, Salzburgring, A1-Ring, Gaisberg, Roßfeld, Tour de France and Tropheo Baleares, and can always be found among the leaders of the pack. A unique re-creation of a famous and highly successful Mercedes-Benz sports-racer, this magnificent 300 SLS wants for nothing except an enthusiastic new owner willing to carry on the legend.
Activities
Auction information

This auction is now finished. If you are interested in consigning in future auctions, please contact the specialist department. If you have queries about lots purchased in this auction, please contact customer services.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

Under the Buyer's Agreement, a premium (the Buyer's Premium) is payable to us by the Buyer in accordance with the terms of the Buyer's Agreement and at rates set out below, calculated by reference to the Hammer Price and payable in addition to it. Storage charges and Expenses are also payable by the Buyer as set out in the Buyer's Agreement

All the sums payable to us by the Buyer are subject to VAT

For this Sale the following rates of Buyer's Premium will be payable by Buyers of Lots:

Motor Cars
15% of the Hammer Price

Automobilia
25% up to €150,000 of the Hammer Price
20% from €150,001 to €2,000,000 of the Hammer Price
12.5% from 2,000,001 of the Hammer price

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licences please contact Bonhams Shipping Department.

Contacts
  1. Philip Kantor
    Specialist - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Boulevard Saint-Michel 101
    Brussels, Belgium 1040
    Work +33 1 42 61 10 11
    FaxFax: +33 1 42 61 10 15
Similar Items