Horch 853 Spezialroadster vers 1937

This lot has been removed from the website, please contact customer services for more information

Lot 26
Horch 853 Spezialroadster vers 1937

Sold for € 1,035,000 (US$ 1,202,463) inc. premium
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Châssis n° 853177
Moteur n° 851234

•Marque allemande de prestige
•L'une des 950 construites
•Entièrement restaurée par Horch Classic
•Boîte cinq rapports

August Horch, l'un des pères fondateurs de l'industrie automobile allemande, était né à Winningen en 1868 et, après des études techniques dans une école d'ingénieur, avait travaillé pour un constructeur de moteurs marins à Leipzig. Il dirigea ensuite l'usine de moteurs de Kral Benz à Mannheim, mais sa frustration devant l'approche conservatrice de son patron le poussa à chercher des fonds pour monter sa propre entreprise. Horch jugeait la « voiture sans chevaux » à moteur arrière de Benz archaïque et sa première voiture, en 1900, arborait un moteur bicylindre installé à l'avant et un arbre de transmission aux roues arrière, une première en Allemagne. Des modèles à moteur quatre et six cylindres suivirent et Horch devint incontournable dans les compétitions et les courses de côtes de l'époque, mais cette pratique l'amena par la suite à entrer en conflit avec sa direction et entraina son départ en 1909 pour fonder Audi.

En 1923, Horch embaucha Paul Daimler, le fils de Gottlieb, comme ingénieur en chef, la première voiture à porter sa griffe étant la 300. Elle était animée par un huit cylindres en ligne à double arbre à cames en tête de 3, 2 litres, un type de moteur qui allait avoir les faveurs de Horch tout au long des années 1920 et 1930. Après le départ de Daimler, Fritz Fiedler (qui allait ensuite s'illustrer chez BMW) prit sa succession et conçut une huit cylindres en ligne à simple arbre à cames – la Horch 450 – qui fut suivi par les modèles 600 et 670 à moteur V12 de 6 litres en 1931 et par la 830 B à moteur V8 de 3, 5 litres en 1933.

En 1932, la société fut intégrée à Auto Union qui réunissait Audi, DKW et Wanderer. Horch sortit une véritable pléthore de versions de ses modèles dans les années 1930, avec des choix incroyables de cylindrées, d'empattements et de styles de carrosseries, tous destinés au marché du luxe sur lequel Horch était le seul concurrent national sérieux face à Mercedes-Benz. La 853 de 4, 9 litres, dévoilée pour l'année-modèle 1936, était propulsée par un huit cylindres en ligne simple arbre reposant sur dix paliers, conçu par Fiedler et installé dans un robuste châssis doté d'une transmission à quatre rapports avec overdrive et de freins hydrauliques assistés. La 853/853a, un élégant cabriolet sportif, fut produite jusqu'à l'entrée en guerre, date à laquelle 950 de ces voitures très exclusives avaient été construites.

Après la seconde guerre, l'usine Horch de Zwickau se retrouva dans la partie est de l'Allemagne où elle fut utilisée pour la construction des utilitaires Trabant, une bien triste fin pour cette marque aristocratique qui avait figuré parmi les meilleures du monde.

Malheureusement la carrosserie d'origine de cette 853 a été perdue pendant la seconde guerre ou peu après. Selon les informations fournies par le vendeur, le dernier propriétaire de la voiture l'avait équipée d'une carrosserie pick up et l'avait utilisée pour transporter des denrées sur son exploitation agricole en Ukraine. On ne sait donc pas si elle avait reçu la carrosserie Sportcabriolet d'usine ou une carrosserie réalisée par un artisan indépendant à l'origine.

La voiture a été achetée en Ukraine en 2009 par Horch Classic qui a aussitôt entrepris une restauration de sept années qui a demandé des milliers d'heures de travail. Il a été décidé de construire une réplique de la légendaire carrosserie Spezialroadster Horch Classic a fait des recherches dans diverses archives (mais aussi dans des documentations privées) pour retrouver des photos d'usine d'époque.

Grâce à la longue expérience de Horch Classic, à la documentation photographique et aux gabarits maison, une forme en trois dimensions fut construite. On la recouvrit de tissu pour visualiser les lignes et les volumes de la carrosserie. De nombreuses modifications furent apportées à cette forme de départ, avant de trouver les bonnes proportions. C'est seulement à ce stade que l'on put commencer à construire la structure en bois de la carrosserie.

Des gabarits furent à nouveau utilisés pour reporter les volumes de la forme et réaliser la structure avec de nombreux essais pour ajuster et trouver les bonnes lignes. À l'aide d'un niveau laser, on a assemblé et collé les composants de la structure entre eux et on les a vissés au châssis. Puis, les panneaux métalliques de la carrosserie ont été fabriqués, ajustés et soudés ensembles. Le châssis Horch avait auparavant été nettoyé et l'épaisseur de son métal et son éventuelle corrosion vérifiées. Les parties trop corrodées ou jugées trop fines avaient été remplacées apprêtées puis recouvertes de plusieurs couches de peinture.

Dès le départ, on considéra de la plus haute importance, non seulement de trouver l'harmonie de couleurs parfaite entre la carrosserie et l'intérieur, mais aussi de trouver un aspect conforme à celui de l'époque pour l'ensemble de la voiture. En conséquence, une couleur de base gris métallisé fut donc choisie, changeant en fonction de l'éclairage, du gris métal pur à un gris avec une légère pointe de rouge. Pour accentuer les lignes fluides de la voiture, des filets furent tracés à la main sur les garde-boue, sur le capot, les portes et l'arrière de la carrosserie.

L'intérieur de la voiture a été tendu de velours noir de haute qualité avec un passepoil du même cuir rouge que les sièges. Le cuir des sièges a été choisi car son aspect ressemble à celui des cuirs utilisés à l'époque. Le logotype Horch a été brodé sur le dos des sièges avant et sur les contre-portes au fil noir. De gros efforts ont été consentis pour le ciel de capote en Alcantara.

Le tableau de bord, constitué d'une seule pièce de bois, a été plaqué de ronce du Canada, laquée et polie pour obtenir un effet miroir. Les boiseries intérieures ont un léger reflet rouge qui s'harmonise à merveille avec les couleurs de l'intérieur et de l'extérieur. Les écussons Horch, sur le radiateur et le coffre, ont été plaqués en or 24 carat par un joailler. Tous les chromes ont été préparés et rechromés ou ont été reconstruits et chromés quand c'était nécessaire.

Le moteur d'origine, les essieux avant et arrière, le différentiel, la boîte de vitesses et la direction ont été démontés et révisés quand cela était nécessaire. Le moteur a été entièrement démonté et toutes les pièces calibrées et vérifiées. De nouveaux roulements ont été montés, de nouveaux pistons installés, l'arbre à cames et les commandes de soupapes révisés. Des joints de soupapes neuf ont été montés et des joints modernes à lèvres d'étanchéité ont été montés sur le moteur, à l'avant et à l'arrière. Le vilebrequin et le volant moteur ont été équilibrés avec précision. Le moteur, essayé au banc pendant une vingtaine d'heure avant d'être réinstallé dans la voiture, tourne parfaitement avec douceur, tandis qu'une boîte a cinq rapports révisée vient augmenter le plaisir de conduite et permet de tenir une bonne vitesse de croisière à des régimes peu élevés. Un faisceau électrique neuf a été refait et recouvert de coton vernissé pour reproduire l'aspect d'époque. Il va sans dire que tous les éléments de sécurité des freins et de la direction ont été rénovés. Un système d'allumage additionnel a été installé.

La voiture est vendue avec un reportage photographique de la restauration, ses papiers d'immatriculation allemands et un contrôle technique (TüV) daté du 11 juillet 2014. Un grand nombre d'articles et de publications sur la marque accompagnent la voiture, ainsi que son manuel du propriétaire (copie), une liste des pièces détachées (copie), un atlas Horch des routes secondaires allemandes, Horch: Typen-Technik-Modelle de Peter Kirchberg et Jürgen Pönisch et The Coachwork of Erdmann & Rossi, Berlin de Rupert Stuhlemmer. Une plaque émaillé Horch Dienste, un thermomètre Horch et un parapluie Horch Classic font également partie du lot.

c.1937 Horch 853 Spezialroadster
Chassis no. 853177
Engine no. 851234

•Premier German marque
•One of only 950 made
•Fully restored by Horch Classic
•Five-speed gearbox

One of the founding fathers of the German automobile industry, August Horch was born in Winningen in 1868, and following an technical education at engineering school, worked for a marine engine manufacturer in Leipzig. His next job was managing Karl Benz's motor works at Mannheim, but frustration with his employer's conservative approach prompted Horch to seek financial backing for his own venture. Horch regarded Benz's rear-engined 'horseless carriages' as out-dated, and his first automobile of 1900 featured a front-mounted, twin-cylinder engine and shaft-driven rear axle, the first time this latter innovation had been seen in Germany. Larger four- and six-cylinder models followed, and Horch became active in the trials and competitions of the day, though ultimately this policy would bring August into conflict with his fellow directors and force his departure in 1909 to found Audi.

In 1923 Horch engaged Paul Daimler, son of Gottleib, as Chief Engineer, the first car to bear his stamp being the '300'. This was powered by a 3.2-litre, double-overhead-camshaft, straight eight engine, and power units of this type would be favoured by Horch throughout the 1920s and 1930s. After Daimler's departure Fritz Fiedler (later of BMW fame) took over, designing a single-overhead-cam straight-eight - the Horch 450 - which was followed by 6-litre V12-powered 600 and 670 models in 1931 and the 3.5-litre V8-engined 830B in 1933.

In 1932 the company became part of the Auto Union together with Audi, DKW and Wanderer. Horch produced a veritable plethora of model variations in the 1930s, ringing the changes on engine capacity, wheelbase and styles of coachwork, but all were aimed squarely at the prestige end of the market, where Horch was the only serious domestic rival to Mercedes-Benz. Introduced for the 1936 season, the 4.9-litre Type 853 was powered by a Fiedler-designed, SOHC, ten-bearing straight eight mounted in a solidly built chassis boasting a four-speed overdrive gearbox and servo-assisted hydraulic brakes. A stylish sports cabriolet, the 853/853a was produced up to the outbreak of war, by which time a mere 950 of these exclusive cars had been built.

After WW2, Horch's Zwickau factory ended up on the eastern side of the border where it would eventually be pressed into service manufacturing the utilitarian Trabant - a sad end to a once noble marque that had ranked among the very best.

Unfortunately, the original body of this Horch 853 was lost either during WW2 or soon after. According to information supplied by the vendor, this car's last owner had fitted a pick-up body, and used the car to transport materials on his farm in Ukraine; thus it was not possible to tell whether a factory Sportcabriolet or an independently coachbuilt body had been fitted originally.

The car was purchased in the Ukraine in 2009 by Horch Classic, which then embarked on a seven-year restoration that took thousands of working hours to complete. It was decided to build a replica body in the style of legendary Spezialroadster. Horch Classic researched in numerous archives (and also private sources) to find original factory photographs.

Utilising Horch Classic's long term experience, researched photographic documentation, and in-house made templates, a three-dimensional body buck was fabricated. This buck was then covered in fabric to create a first impression of the body's lines and proportions. Numerous changes had to be made to the original buck before the form and proportions were right; only then could the construction of the wooden body frame begin.

Templates were again used to transfer the buck's shape to the wooden frame, with lots of trial fittings until the right shape and form had been achieved. Using a laser spirit level, the frame components were then glued together and screwed onto the chassis. Then the individual components of the metal body were fabricated, measured again and welded together. The Horch chassis frame had already been cleaned, measured and the metal checked for thickness and corrosion. Parts of the frame which showed either too much corrosion or were deemed too thin were replaced and then primed and painted with several coats.

From the start it was considered very important, not only to achieve perfect harmony of the body colour and interior, but also to arrive at a period-correct look for the car as a result. Accordingly, a base colour of silver metallic was chosen, which changes under different lighting conditions from a pure silver to a silver with a slight red tinge. To emphasise the car's flowing lines, a coach line was applied by hand to the mudguards, bonnet, doors and the rear of the body.

The car's interior was clad in high quality black velour carpet, which was piped in the same red leather as was used for the seats. The leather for the seats itself was chosen for its period-authentic surface texture. The Horch logo has been stitched into the back of the front seats and the door cards with a black thread. A great deal of effort went into the Alcantara hood lining.

The dashboard, made from a single piece of wood, has been covered with Canadian burr veneer that has been lacquered and polished to provide a mirror-like finish. The interior woodwork also shows a slight red tinge, which harmonises beautifully with the interior and exterior colours. The Horch Logo on the radiator and the boot lid were plated with 24 carat gold by a jeweller. All chromed parts were either prepared and re-chromed, or where necessary newly fabricated and plated.

The original engine, front and rear axles, differential, gearbox and steering were dismantled, measured and overhauled where necessary. The engine was completely dismantled and all parts measured and checked. New bearings were fitted, new pistons installed, and the camshaft and valve gear overhauled. New seals were fitted to the valve guides, and modern radial oil seals fitted to the engine at front and rear. The crankshaft was finely balanced together with the flywheel. Dynamometer tested for some 20 hours before fitting to the car, the engine is reported to run very smoothly, while a comprehensively overhauled five-speed gearbox enhances the already pleasurable driving experience and helps to keep the engine revs low at cruising speeds. A new wiring loom has been made and covered with woven cotton to replicate the appearance of the original. It goes without saying that safety-critical components for the steering and hydraulic brakes were renewed also. An additional ignition system is fitted.

The car is offered with photographic documentation of the restoration; German registration papers; and an historic TüV dated 11.07.14. A quantity of marque-related literature comes with it to include an owner's manual (copy); spare parts list (copy); Horch B-Road Atlas Germany; 'Horch: Typen-Technik-Modelle' by Peter Kirchberg and Jürgen Pönisch; and 'The Coachwork of Erdmann & Rossi, Berlin' by Rupert Stuhlemmer. A 'Horch Dienste' advertising enamel sign; a Horch thermometer; and an umbrella with Horch Classic print are included in the sale.
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Horch 853 Spezialroadster vers 1937
Auction information

This auction is now finished. If you are interested in consigning in future auctions, please contact the specialist department. If you have queries about lots purchased in this auction, please contact customer services.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

Buyers' Premium and Charges for Motor Cars

Buyer's Premium Rates
15% of the Hammer Price

TVA at the current rate of 20% will be added to the Buyer's Premium and charges.

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licenses please contact Bonhams Shipping Department.

Lot symbols
Taxable

The prevailing rate of TVA at the time of going to press is 20% but this is subject to government change and the rate payable will be the rate in force on the date of the Sale.

Le taux en vigueur de la TVA au moment de l'impression du catalogue est de 20% mais il peut être sujet à des changements de la part du gouvernement et le taux prélevable sera celui en vigueur au jour de la vente.

App