Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955

This lot has been removed from the website, please contact customer services for more information

Lot 347
Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955

€ 900,000 - 1,300,000
US$ 1,000,000 - 1,400,000
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955
Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Carrosserie Pinin Farina
Châssis n° B24S1002

•Plus ancienne B24S survivante au monde
•Prototype d'usine et second châssis ; caractéristiques et dimensions particulières
•Voiture des Salons de Bruxelles 1955 et probablement de Genève 1955
•Historique continu et proposée par un passionné de Lancia reconnu
•Fraîchement arrivé sur le marché en provenance de mains privées
•Entièrement restaurée aux caractéristiques d'origine

La Lancia Aurelia Spider fit ses débuts en 1954, clairement inspiré des Ferrari carrossées à l'époque par Pinin Farina. Elle était dotée d'un spectaculaire pare-brise panoramique. Officiellement baptisée B24, elle avait d'abord été nommée GT 2500 Spider. Comme elle était destinée à être vendue outre-Atlantique et avec son pare-brise panoramique d'inspiration américaine, elle fut rapidement surnommée « America ». Construite sur un empattement de 2,45 m, ses caractéristiques étaient identiques à celles des Aurelia B20 de la 4e série, à l'exception des filtres à air. Le V6 de 2 451 cm3 développant 118 ch était associé à une boîte transaxle à quatre rapports, conférant à la voiture une parfaite répartition des masses. Tous les modèles avaient un levier de vitesse au plancher et c'était la première Lancia avec la conduite à gauche de série (le S du numéro de série signifiant sinistra, gauche en italien). Pour le marché américain, où partait la majorité des voitures, une version assagie de 108 ch de la 4e série du V6 était installée, doté d'un arbre à cames adouci, tiré de la berline B12. Le Spider America ne fut produit qu'en 1955. À partir de 1956, le cabriolet B24, plus conventionnel, lui succéda, mécaniquement basé sur la 5e série de l'Aurelia B20.

Au total 240 Spider furent construits, dont 181 avec la conduite à gauche. Cette voiture particulière, châssis numéro B24S1002, est le premier modèle de série de ce très beau Spider, reconnu comme l'un des chefs-d'œuvre de Pinin Farina. Au milieu de l'année 1954, Pinin Farina avait construit un premier prototype, sans le typique pare-chocs en deux parties (baptisé baffi en italien, c'est-à-dire moustache) mais seulement des butoirs. Cette voiture a été détruite.
B24S1002 fut terminée le 11 janvier 1955, juste à temps pour être expédiée au Salon de Bruxelles où elle fut exposée en première mondiale. De là, elle gagna probablement le Salon de Genève qui se tenait début mars. Elle fut aussi utilisée pour les photos d'usine publiées dans le catalogue, etc.

Cette voiture peut être considérée comme le prototype, car elle arbore quelques différence par rapport aux Spider de série ultérieurs. Pour commencer elle est environ 5 cm plus courte. L'espace entre le capot et le bas du pare-brise ne mesure pas plus de 10 mm, alors qu'il est bien plus large sur les modèles suivants et parfaitement visible. C'est le seul Spider à avoir un entourage de pare-brise en quatre éléments (comme il est, en fait, décrit dans le catalogue de pièces détachées, mais qui ne fut retenu pour la série). C'est aussi le seul à avoir des essuie-glace parallèles, les modèles de série ayant des essuie-glace qui se rejoignent au centre. Les contre-portes arborent quatre bandes chromées de protection qu'on ne retrouve pas sur le modèle définitif de production. Le logotype Pinin Farina est accompagné de son nom en entier et situé derrière les portes.
B24S 1002 fut plus tard utilisé comme véhicule de démonstration par l'usine et fut vendu en Belgique en octobre 1955 (première immatriculation le 7/10/1955). Au début des années 1960, elle était la propriété du fils de l'ancien importateur Lancia, Tonquet de Bruxelles. Elle fut ensuite remisée, son moteur ayant été fendu par le gel. Au début des années 1970, la voiture fut restaurée pour la première fois, un bloc de B20 4e série, conforme à l'origine, remplaçant celui qui avait gelé, et fut vendue à un ingénieur d'Anvers. Elle connut deux autres propriétaires, avant d'être achetée par le vendeur en 1998. À l'époque elle était gris métallisé et avait des sièges de Flaminia en cuir noir.

En 1955, la voiture avait été exposée au salon avec des enjoliveurs imitant des roues fil, mais ils n'étaient plus sur la voiture quand le propriétaire actuel l'a achetée. Il a fallu des années avant de retrouver les mêmes. C'est seulement lorsqu'il les a eu retrouvés qu'il a décidé de restaurer la voiture dans sa configuration du Salon de Bruxelles. En 2005 la voiture fut dépouillée jusqu'au dernier boulon. La reconstruction a compris la reconstruction de presque tout le soubassement. Les Aurelia sont de belles voitures, mais sujettes à la corrosion qui est bien souvent trompeusement cachée sous des réparations de carrosserie superficielles. Comme l'intérieur était manquant, un intérieur entièrement nouveau a été refait par le spécialiste bien connu Ferraresi de Ferrare, dans la couleur rouge conforme à l'origine et dans le même grain de cuir. Comme il s'agit d'une voiture très importante, la restauration a été menée sous la supervision du Registro Aurelia Italiano pour être sûr que les couleurs et les équipements sont 100% conformes.

En 2010 l'intégralité de la mécanique a été révisée par le spécialiste réputé de l'Aurelia, Bazille de Troisdorf en Allemagne. Le moteur a été entièrement refait, la boîte et l'essieu arrière révisés et l'essieu avant avec sa complexe suspension « télescopique » rénové. Simultanément, Une pompe à essence électrique et un ventilateur auxiliaire à commande thermostatique ont été installés et le radiateur refait. La dynamo a été remplacée par un alternateur plus puissant. Le système de freinage a été également complètement révisé et un échappement en inox installé.
La Lancia a parcouru moins de 10 000 km depuis sa restauration mécanique et a toujours été bien entretenue par le spécialiste Epoca Ricambi d'Achêne-Ciney, en Belgique. La dernière révision importante a été effectuée en 2013, comprenant un changement du liquide de freins et de l'huile de boîte et le remplacement des bougies. Une batterie neuve a aussi été installée et à peine 500 km ont été parcourus depuis lors.

Cette voiture importante est vendue avec sa carte d'identité de la FIVA, son dossier historique, son manuel d'instructions, une housse anti-poussière sur mesure, un tachymètre de rechange (neuf), un couvre-tonneau et des fichiers numériques montrant la restauration de la carrosserie et de la mécanique. Le hardtop, un accessoire d'époque, de type « casque », est un complément soigné et élégant qui s'harmonise parfaitement aux formes sensuelles de la voiture. Les hardtops n'ont jamais été fournis par l'usine, mais étaient des accessoires de seconde monte sur les Spider Lancia. Les modèles d'époque sont vraiment rares, la plupart des hardtops de Spider sont de facture récente.

Sa rareté, sa pure élégance et son excellent comportement routier font sans aucun conteste du Spider B24 America le plus séduisant de tous les modèles Lancia et à lus forte raison ce prototype unique, plus ancien exemplaire survivant. À coup sûr une occasion unique pour le collectionneur d'italiennes sérieux.

Ex-Brussels Motorshow car 1955
1955 Lancia Aurelia B24 Spider with Hardtop
Coachwork by Pinin Farina
Chassis no. B24S1002

•Oldest surviving B24S in the world
•Factory prototype and second chassis; special features and dimensions
•1955 Brussels and probably Geneva Motor Show car
•Continuous history and offered by renowned Lancia authority
•Fresh to the market from long-term private ownership
•Fully restored to original specification

The Lancia Aurelia Spider originated in 1954 and was clearly inspired by the open Ferraris Pinin Farina built at that time. It had a striking panoramic windscreen. Officially titled B24, it initially was called the GT 2500 Spider. As it was intended for sale in the USA and with its wraparound windshield of American inspiration, it was quickly dubbed 'America'. Built on a 2,450mm wheelbase, the specification was as for the 4th Series Aurelia B20, except for different air filters. The 2,451cc V6 developing 118bhp was coupled to a four-speed transaxle gearbox giving the car a perfect weight distribution. All models had a floor gearchange, and it was the first Lancia with left-hand drive as standard (the 'S' in the type number meaning 'Sinistra' - left - in Italian). For the American market, where the majority of the cars went, a detuned 108bhp version of the 4th series V6 was used, incorporating the milder camshaft destined for the B12 saloon. The Spider America was only produced in 1955. From 1956 onwards it was succeeded by the more conventional B24 Convertible, mechanically based on the 5th series Aurelia B20.

In total 240 Spiders were built, 181 of which were left-hand drive. This particular car, chassis number 'B24S1002', is the first production model of this beautiful Spider, acknowledged as one of Pinin Farina's masterpieces. In the middle of 1954 Pinin Farina had built a first prototype, without the typical split bumpers (called 'baffi' in Italian, meaning moustaches) and with overriders only. This car was later scrapped.

'B24S1002' was finished on 11th January 1955, just in time to be shipped to the Brussels Motor Show where it was displayed on its 'world premiere'. From there it presumably went to Geneva for the Motor Show, which was held at the beginning of March. It was also used for the official factory pictures published in the catalogues, etc.

This car can be considered a prototype, as it shows some notable differences from later production Spiders. To begin with, it is around 5cm shorter. The space between the hood and the bottom of the windshield measures not much more than 10mm, whereas this is much wider on later models and clearly visible. It is the only Spider known to have a windshield frame in four pieces (as is, in fact, described in the parts catalogue, but this was not kept for series production). It is also the only one with parallel wipers, the standard production models having wipers that come together in the middle. The inside of the doors feature four protective chromed strips, which are not found on the definitive production model. The Pininfarina-logo is accompanied by its name in full and located behind the doors.

'B24S 1002' was subsequently used as a factory demonstrator and was eventually sold in Belgium in October 1955 (first registered 7/10/1955). By the beginning of the 1960s it was owned by the son of the former Lancia importer, Tonquet in Brussels. It was then stored because the engine block was cracked after freezing. At the beginning of the 1970s the car was restored for the first time, a correct 4th series B20 block replacing the cracked one, and then sold to an engineer in Antwerp. It had two other proprietors before it was bought by the current owner in 1998. By then it was silver metallic and fitted with Flaminia seats in black leather.

Back in 1955, the car was presented at the motor show with mock-up wire hubcaps, but they were not with the car when the current owner bought it. It took years to find similar ones. Only when he found them, did he decide to restore the car to the Brussels Motor Show specification. In 2005, the car was stripped down to the last bolt. The rebuild included refabricating almost the entire underside. Aurelias are magnificent cars, but prone to corrosion, which is in many cases cunningly covered up by superficial body repairs. As the original interior was missing, a brand new interior was made by renowned specialist Ferraresi of Ferrara in the correct shade of red and with the correct-grained leather. As this is a very important car, the entire restoration was undertaken with the help and under the supervision of the Registro Aurelia Italiano to make sure that the colours and equipment were 100% matching.

In 2010 the complete mechanicals were overhauled by the famed Aurelia specialist Bazille of Troisdorf in Germany. The engine was totally rebuilt, the gearbox and rear axle overhauled, and the front axle and complicated 'sliding pillar' suspension renewed. At the same time, an electric fuel pump and a thermostat-operated auxiliary electric fan was fitted and the radiator rebuilt. The dynamo was replaced by a more powerful alternator. The brake system was completely revised too and a stainless steel exhaust fitted.

The Lancia has covered fewer than 10,000 kilometres since its mechanical restoration and has always been well maintained by specialist Epoca Ricambi of Achene-Ciney, Belgium. The last major service was carried out in 2013, including a change of brake fluid and gearbox oil, and the fitting of new spark plugs. A new battery was fitted too since when a mere 500 kilometres have been covered.

This important car comes with FIVA identity card, history file, instruction manual, custom-made dust cover, spare tachometer (new), tonneau cover and digital files recording the restoration of body and mechanicals. The period accessory hard-top of the 'helmet' type is a neat and stylish addition, beautifully complimenting the car's sensual shape. Hardtops were never offered by the factory, but were an after-market accessory on Lancia Spiders. Period ones are rare indeed; most of the Spider hardtops are of recent manufacture.

Its rarity, sheer elegance and excellent road manners make the B24 Spider America without doubt the most desirable Lancia model ever and this unique prototype and oldest surviving example even more so. Surely a unique opportunity for the serious collector of Italian cars.
Contacts
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Ex-Salon de l'Automobile de Bruxelles 1955,Lancia Aurelia B24 Spider avec hardtop 1955
Auction information

This auction is now finished. If you are interested in consigning in future auctions, please contact the specialist department. If you have queries about lots purchased in this auction, please contact customer services.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

Like the vast majority of auctioneers Bonhams charge what is known as a Buyer's Premium. Buyer's Premium on all Automobilia lots will adhere to Bonhams group policy:

25% up to £50,000 of hammer price,
20% from £50,001 to £1,000,000 of hammer price,
and 12% on the balance thereafter. This applies to each lot purchased and is subject to VAT.

For Motor Cars and Motorcycles a 15% Buyer's Premium is payable on the first £50,000 of the final Hammer Price of each Lot, and 12% on any amount by which the Hammer Price exceeds £50,000. VAT at the standard rate is payable on the Premium by all Buyers, unless otherwise stated.

Some lots may be subject to VAT on the Hammer Price. These lots will be clearly marked with the relevant symbol printed beside the lot number in the catalog.

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licenses please contact Bonhams Shipping Department.