Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933

This lot has been removed from the website, please contact customer services for more information

Lot 334*
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933

€ 400,000 - 450,000
US$ 450,000 - 510,000
Amended
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Châssis n° L3/328/L
Moteur n° L3/328/L

•L'une des 17 châssis long série 2
•Autrefois propriété d'Alexander Andreadis
•Entièrement restaurée en 2013
•Éligible pour les Mille Miglia historiques

Construites par Robert Bamford et Lionel Martin, les premières Aston-Martin (le tiret est de rigueur à l'époque) se firent rapidement une réputation de hautes performances et d'aptitudes sportives dans la période de l'immédiat après première guerre mondiale. Malheureusement, l'intérêt exclusif de la direction pour la compétition, bien qu'elle ait été une publicité indéniable, l'empêcha de se consacrer à la construction de modèles destinés à la vente et le résultat fut que seulement une cinquantaine avaient été vendues en 1925 quand la société connut le premier - parmi de nombreux autres - changement de propriétaire.

Les fondations pour une véritable construction en série furent posées lorsque Aston Martin Motors Ltd fut créé en 1926, sous la houlette d'Augustus « Bert » Bertelli et William Renwick. Construites dans la nouvelle usine de la société à Feltham, la première « nouvelle génération » d'Aston Martin fut exposée au Salon de Londres à l'Olympia en 1927. Comme ses prédécesseur, « Bert » Bertelli connaissait les effets de la compétition sur les ventes d'Aston Martin et lança la construction de deux modèles d'usine pour la saison 1928. Prenant pour base le modèle routier à moteur 1, 5 litre à arbre à cames en tête, la paire recevait une lubrification par carter sec une caractéristique qui fut également adoptée sur les modèles sport International, présentés pour 1929. Construits sur deux longueurs d'empattement (102 et 118 pouces – 2,60 m et 3 m) l'International fut construite entre 1929 et 1932, généralement avec une carrosserie due au frère d'Augustus, Enrico « Harry » Bertelli.

Le nom de Le Mans fut apposé pour la première fois sur la version compétition de l'International (1e série) à la suite de la 5e place au classement général et de la victoire de classe d'Aston Martin au Mans en 1931. Cette appellation fut entièrement justifiée quand le modèle termina aux 5e et 7e places dans l'épreuve de 1932 et remporta la coupe bisannuelle Rudge-Witworth. Il se pourrait bien qu'elle ait été la première voiture à prendre le nom de la course mancelle, même si, depuis, de nombreuses autres l'ont imitée.

Le début des années 1930 fut une période de récession économique qui entraina la chute des ventes des onéreuses voitures de qualité, et on dut se mettre à réfléchir à Feltham. On prit la judicieuse décision de revoir le châssis de l'International en utilisant des composants maison afin de réduire les coûts. Une boîte Laycock fut montée solidairement au moteur et la vis sans fin qui n'avait jamais vraiment donné satisfaction fut remplacée par un engrenage conique ENV. Le cadre du châssis fut redessiné et de nombreuses autres modifications menèrent à un modèle entièrement nouveau, bien qu'il conservât la même carrosserie et soit baptisé « New International ». Toutefois, le prix avait été réduit à 475 £, bien que la Le Mans restât encore chère à 595 £.

La gamme originale de ce qui allait être connu sous le nom de « 2e série » ne dura pas longtemps, la New International et la version deux places de la Le Mans disparaissant avant la fin de 1932. Le Salon de cette année-là vit l'apparition de la plus familière Le Mans 2/4 places qui était également proposée sur empattement long sous le nom de Le Mans Special 4 places pour 625 £. Seulement 85 Le Mans 2e série furent construites entre février 1932 et décembre 1933 et parmi celles-ci seulement 17 étaient construites sur l'empattement long, comme celle proposée à la vente ici.

Cette Le Mans châssis long 2e série a appartenu pendant de longues années à la famille de M. Alexander Andreadis, un armateur grec, qui fut marié - il est vrai peu de temps - avec Christina Onassis au milieu des années 1970. Bien connue des spécialistes de la marque Écurie Bertelli, cette Le Mans a participé à des rallyes en Grèce et a été immatriculée au Royaume-Uni sous le numéro AXU 181.

En 2013, l'Aston a été entièrement restaurée par un spécialiste suisse d'Aston Martin. Toute la partie mécanique, l'électricité et la sellerie ont été soit rénovées soit refaites, tandis que la carrosserie a été laissée dans son état d'origine. L'alternateur et le démarreur sont des pièces modernes (les éléments d'origine sont inclus dans la vente, de même que le compteur de vitesse en MPH). Vendue avec sa carte d'identité de la FIVA et sa carte de circulation suisse, cette délicieuse Aston Martin serait une monture idéale pour Le Mans Classic, la rétrospective des Mille Miglia ou d'autres événements prestigieux.

1933 Aston Martin Le Mans 1½-Litre 2nd Series 'Long Chassis' Tourer
Chassis no. L3/328/L
Engine no. L3/328/L

•One of only 17 long-wheelbase Series 2 cars
•Previously owned by Mr Alexander Andreadis
•Extensively restored in 2013
•Potentially eligible for the Mille Miglia Retrospective

Manufactured by Robert Bamford and Lionel Martin, the first Aston-Martins (the hyphen is correct for the period) rapidly established a reputation for high performance and sporting prowess in the immediate post-WWI years. Unfortunately, the management's concentration on motor sport, while accruing invaluable publicity, distracted it from the business of manufacturing cars for sale, the result being just 50-or-so sold by 1925 when the company underwent the first of what would be many changes of ownership.

The foundations were laid for the commencement of proper series production with the formation of Aston Martin Motors Ltd in 1926 under the stewardship of Augustus 'Bert' Bertelli and William Renwick. Built at the firm's new Feltham works, the first 'new generation' Aston Martins were displayed at the 1927 London Motor Show at Olympia. Like his predecessors, 'Bert' Bertelli understood the effect of competition success on Aston Martin sales and sanctioned the construction of two works racers for the 1928 season. Based on the 1.5-litre, overhead-camshaft road car, the duo featured dry-sump lubrication and this feature was carried over to the International sports model, newly introduced for 1929. Built in two wheelbase lengths (102" and 118"), the International was manufactured between 1929 and 1932, mostly with bodies by Augustus's brother Enrico 'Harry' Bertelli.

The 'Le Mans' label was first applied to the competition version of the (1st Series) International following Aston's class win and 5th place overall in the 1931 Le Mans race. This conceit was fully justified when the model placed 5th and 7th in the 1932 race and collected the Rudge-Whitworth Biennial Cup. It may, in fact, be the first car named after the Le Mans Race, although many others have since followed Aston Martin's example.

The early 1930s was a period of economic recession and with sales of expensive quality cars falling off, some serious thinking had to be done at Feltham. The wise decision was taken to redesign the International chassis, using proprietary components to reduce cost. A Laycock gearbox was adopted, mounted in unit with the engine, and the worm axle, which had never been completely satisfactory, was replaced by an ENV spiral bevel. There was a redesigned chassis frame and many other modifications resulting in what was virtually a new car, although it carried the same coachwork and was sold as the 'New International'. The price, however, had been reduced to £475, though the Le Mans remained considerably more expensive at £595.

The original line-up of what would become known as the '2nd Series' did not last long, the New International and two-seater Le Mans disappearing from the range before the end of 1932. That year's Motor Show had ushered in the more familiar Le Mans 2/4-seater, which was also available on the long chassis as the Le Mans Special four-seater for £625. Only 85 2nd Series Le Mans models were made between February 1932 and December 1933, and of these, only 17 were long-wheelbase examples like that offered here.

This 2nd Series long-chassis Le Mans belonged for many years to the family of Mr Alexander Andreadis, a Greek ship owner, who was married, albeit briefly, to heiress Christina Onassis in the mid-1970s. Known to marque specialists Écurie Bertelli, this Le Mans has participated in rallies in Greece and was registered in the UK as 'AXU 181'.

In 2013 the Aston was extensively restored by a Swiss Aston Martin specialist. All the mechanicals, electrics and upholstery were either renewed or restored, while the coachwork was left in its original condition. The alternator and starter motor are modern replacements (the original items are included in the sale together with an 'MPH' speedometer). Offered with FIVA Identity Card and Swiss Carte de Circulation, this delightful Aston Martin would be an ideal means of participation in the Le Mans Classic, Mille Miglia retrospective and other prestigious historic events.

Saleroom notices

  • La voiture est sous douanes avec un taux de 5.5% sur le prix d'adjudication. Veuiller noter que le numéro d'immatriculation britannique comme présenté dans le catalogue n'est pas inclus avec le lot. The car is under customs with a VAT rate of 5.5% on the hammer price. Please note, the British registration number as displayed in the catalogue, is not included in the Lot.
Contacts
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Aston Martin Le Mans 1½ Litre 2e série tourer châssis long 1933
Auction information

This auction is now finished. If you are interested in consigning in future auctions, please contact the specialist department. If you have queries about lots purchased in this auction, please contact customer services.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

Like the vast majority of auctioneers Bonhams charge what is known as a Buyer's Premium. Buyer's Premium on all Automobilia lots will adhere to Bonhams group policy:

25% up to £50,000 of hammer price,
20% from £50,001 to £1,000,000 of hammer price,
and 12% on the balance thereafter. This applies to each lot purchased and is subject to VAT.

For Motor Cars and Motorcycles a 15% Buyer's Premium is payable on the first £50,000 of the final Hammer Price of each Lot, and 12% on any amount by which the Hammer Price exceeds £50,000. VAT at the standard rate is payable on the Premium by all Buyers, unless otherwise stated.

Some lots may be subject to VAT on the Hammer Price. These lots will be clearly marked with the relevant symbol printed beside the lot number in the catalog.

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licenses please contact Bonhams Shipping Department.

Lot symbols
* Import low rate

VAT on imported items at a reduced rate of 5.5% on the hammer price and the prevailing rate on buyer's premium if the car remains in EU.

TVA sur les objets importés à un taux réduit de 5.5% sur le prix d'adjudication et un taux en vigueur sur la prime d'achat dans le cas où la voiture reste dans l'Union Européenne.