Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925
Lot 21
Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925
€ 600,000 - 1,000,000
US$ 680,000 - 1,100,000

Lot Details
Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925 Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925,Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925
Ex-Stalter/Brisson, 3e aux 24 Heures du Mans 1925
Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpédo Sport 1925
Châssis n° 122892
Moteur n° 133111

* Voiture d'usine 3e au Mans 1925
* Même propriétaire depuis 39 ans
* Restaurée dans le respect de l'origine
* Eligible pour les plus prestigieuses manifestations historiques

établie à Lunéville, en Lorraine non annexée après la guerre de 1870, la firme De Dietrich et Cie, née à Niederbronn en Alsace au xviie siècle, se développa dans la construction de matériel ferroviaire avant d'aborder l'automobile vers 1896. Des modèles créés par Amédée Bollée fils, Vivinus et Turcat-Méry furent d'abord produits sous licence avant que la firme ne commande à Ettore Bugatti des études nouvelles. En 1905, l'entreprise devint la « Société Lorraine des Anciens Etablissements De Dietrich et Cie » et créa une usine à Argenteuil (près de Paris) où le département automobiles et moteurs devint « Lorraine-Dietrich », tandis que la croix de Lorraine était adoptée comme emblème afin de souligner l'identité française de la société. à cette époque, la marque s'engagea en Grands Prix en créant des voitures spéciales équipées d'énormes moteurs.

Après la Première Guerre mondiale et le retour de l'Alsace-Moselle à la France, Lorraine-Dietrich (basée à Argenteuil) revint à la production automobile parallèlement aux moteurs d'avion. Les principaux modèles des années 1920 furent la quatre-cylindres 12 CV (2,3 litres) et une famille de six-cylindres : la 15 CV (3,5 litres) et la 30 CV (6,1 litres), la plus réussie de ces voitures étant la 15 CV B3-6 qui entra dans l'histoire en terminant première et troisième des 24 heures du Mans 1925 et première, deuxième et troisième des 24 Heures du Mans 1926, interrompant la série des victoires de Bentley. Lorraine devint donc la première marque à remporter la célèbre course d'endurance deux fois et la première à triompher deux fois de suite. La 15 CV fut fabriquée jusqu'en 1932 (époque où la marque était simplement Lorraine) avant l'introduction du type 20 CV dont l'échec coûteux conduisit Lorraine à abandonner le marché automobile en 1935 pour se concentrer sur les matériels militaires.

Une telle moisson de places sur le podium est peu fréquente, mais c'est ce que Lorraine-Dietrich avait réalisé en 1926, la victoire revenant à la voiture pilotée par Bloch/Rossignol. La voiture troisième à l'arrivée était pilotée par Henry Stalter et Edouard Brisson qui répétèrent leur résultat de l'année précédente obtenu avec la voiture de la vente. Portant le numéro de course « 4 », elle avait couvert 2 449, 483 km à la moyenne de 89, 561 km/h. Pilotée de nouveau par Stalter/Brisson, le châssis n° 122892 courut aussi les 24 Heures de Spa-Francorchamps en 1925 en terminant à la 5e place. Cette année-là, « 122892 » avait été la seule Lorraine-Dietrich engagée au Mans équipée de deux carburateurs et cette innovation fut étendue au trio victorieux de 1926. Cette voiture continua à courir dans l'équipe officielle en 1926 et aux mains de pilotes privés jusqu'en 1935. Le propriétaire actuel acheta la Lorraine-Dietrich à un certain M. Jodeau le 8 mai 1976. La voiture avait été transformée en tracteur agricole en 1949 par son précédent propriétaire, M. Manon, agriculteur à Château Marcquet car le matériel agricole était alors très rare et coûteux. Heureusement, il avait gardé tous les organes mécaniques démontés lors de cette transformation.

Vers cette époque, le propriétaire actuel rencontra Marcel Grégori qui avait travaillé comme ingénieur et mécanicien chez Lorraine-Dietrich. Affecté à la préparation des voitures d'usine engagées au Mans entre 1923 et 1926, il fut en mesure de confirmer qu'il s'agissait de la voiture n° 4 de 1925. Sous la supervision et avec l'aide de M. Grégori, le propriétaire put restaurer la voiture en utilisant toutes les pièces d'origine qui avaient été conservées par M Manon.

Passionné de Lorraine-Dietrich et l'un des meilleurs spécialistes de la marque, le propriétaire restaura le moteur, la boîte de vitesses, le châssis et les freins. Le moteur six cylindres 3,5 litres d'origine est complet avec son double allumage et ses carburateurs Zénith. Conseillé par Marcel Grégori et utilisant les plans du carrossier Kelsh, le propriétaire et un maître charron restaurèrent totalement la carcasse de la carrosserie aux dimensions connues des voitures du Mans de 1925. Le propriétaire posa un couvre-tonneau en toile sur l'arrière comme l'avait fait Lorraine-Dietrich à l'époque. La caisse à trois portes et quatre places est conforme aux spécifications de l'époque et au règlement du Mans comme le sont la capote, la totalité du système d'éclairage et le très complet et correct tableau d'instruments. La livrée bleu de France est la couleur originale, tandis que l'intérieur est garni de cuir brun. La boîte à quatre rapports installée actuellement rend la conduite plus facile sur route. (Encore jamais nettoyée depuis sa dernière course, la boîte de vitesse à trois rapports d'origine et numérotée est jointe). Environ 7 000 km seulement ont été parcourus depuis la fin de la restauration en 1997 et la voiture se présente en très bon état. Avec 85-100 ch sous le pied, elle serait capable d'atteindre près de 160 km/h.
Représentant une rare opportunité d'acquérir une voiture historique à palmarès de la période Vintage ayant fini troisième au Mans, cette machine unique est accompagnée de sa carte d'identité FIVA, d'un rapport d'expertise de 49 pages, de sa carte grise française et de son contrôle technique.

Ex-Stalter/Brisson, 1925 Le Mans 24 Hours 3rd place
1925 Lorraine-Dietrich B3-6 Le Mans Torpedo Sport
Chassis no. 122892
Engine no. 133111

*Factory-entered Le Mans podium finisher
*Same ownership since 39 years
*Faithfully restored to original specification
*Eligible for the most prestigious historic motor sports events

Based at Luneville in Lorraine, France, De Dietrich et Cie started out as makers of railway locomotives before branching out into automobile manufacture in 1896, by which time the oft-disputed province had been annexed by Germany. Designs by Amédée Bollée, Vivinus and Turcat-Méry were licensed at first before the firm commissioned Ettore Bugatti to come up with some of its own. In 1905, the car/aero engine division's name was changed to 'Lorraine-Dietrich' and the Cross of Lorraine adopted as an emblem, emphasising the company's French origins. Considerable effort was put into racing at this time, using purpose-built cars fitted with enormous engines.

After WWI, with Lorraine restored to France, manufacture of cars (and aero engines) recommenced, the principal models of the 1920s being a 12CV (2.3-litre) four and a brace of sixes: 15CV (3.5-litre) and 30CV (6.1-litre). Of these, the 15CV B3-6 was the most successful, entering the history books by winning the first and third Le Mans 24-Hour races in 1925 and first, second and third in 1926, interrupting Bentley's run of successes. Lorraine thus became the first marque to win the famous endurance classic twice and the first to win in consecutive years. The 15CV was manufactured until 1932 (by which time the firm was known simply as 'Lorraine') when the successor 20CV model was introduced. An expensive failure, the latter led to Lorraine quitting the automobile market in 1935 to concentrate on military projects.

A clean sweep of the Le Mans podium places is almost unheard of, yet that is what Lorraine-Dietrich had achieved in 1926, victory going to the car driven by Bloch/Rossignol. The 3rd place finisher was driven by Henry Stalter and Edouard Brisson, repeating their result of the previous year, which had been achieved driving the car offered here. Carrying competitor number '4', it had covered 2,149.483 kilometres at an average speed of 89.561km/h. Driven again by Stalter/Brisson, chassis number '122892' also competed in the Spa Francorchamps 24 Hours race in 1925, finishing in 5th place. In 1925, '122892' had been the only Lorraine-Dietrich Le Mans entry fitted with twin carburettors, and this innovation was carried over to the successful trio of 1926. This car last competed as an official factory entry in 1926 but continued to be raced by private owners until 1935.

The current owner purchased the Lorraine-Dietrich from a Mr Jodeau on 8th May 1976. The car had been transformed into a harvester in 1949 by the previous owner, Mr Manon, a farmer at Le Chateau Marcquet, there being an acute shortage of purpose-built farming machinery at this time. Fortunately he kept all of the mechanical components removed in the process.

At around this time, the current owner met Marcel Gregori, who had worked as an engineer and mechanic with Lorraine-Dietrich. He had been involved in the preparation of the factory's Le Mans entries between 1923 and 1926, and was able to confirm that this was the number '4' car of 1925. With Mr Gregori's supervision and assistance, the owner was able restore the car using all the original parts that had been kept by Mr Manon.

A passionate Loraine-Dietrich enthusiast and one of the marque's foremost experts, the owner completely restored the engine, gearbox, chassis and brakes. The car's original 3½-litre six-cylinder engine is complete with its twin-plug ignition and Zenith carburettors. Advised by Marcel Gregori and using coachbuilder Kelsch's plans, the owner and Maître Charron totally restored the body's original wooden framework to the known dimensions of the 1925 Le Mans cars. The owner also fitted a canvas tonneau cover at the rear, as used in period by Lorraine-Dietrich. The coachwork, with three doors and four seats, conforms to the period specifications, as does the convertible hood, the entire lighting system and the extensive dashboard instrumentation, the latter being both complete and correct. The French Blue livery is the original colour, while the interior is upholstered in brown leather. A four-speed gearbox is fitted currently, making the car easier to drive on the road. Never cleaned since its final race, the original and numbered three-speed gearbox is included in the sale. Only some 7,000 kilometres have been covered since the restoration's completion in 1997 and the car remains in commensurately good condition. With some 85-100bhp on tap, it is said to be capable of almost 160km/h.

Representing a rare opportunity to acquire an historic Le Mans podium-finisher from the Vintage era, this unique car comes with its FIVA identity card, a 49 pages condition report, French Carte Grise and Contrôle Technique.
Activities
Auction information

This auction is now finished. If you are interested in consigning in future auctions, please contact the specialist department. If you have queries about lots purchased in this auction, please contact customer services.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

Under the Buyer's Agreement, a premium (the Buyer's Premium) is payable to us by the Buyer in accordance with the terms of the Buyer's Agreement and at rates set out below, calculated by reference to the Hammer Price and payable in addition to it. Storage charges and Expenses are also payable by the Buyer as set out in the Buyer's Agreement

All the sums payable to us by the Buyer are subject to VAT

For this Sale the following rates of Buyer's Premium will be payable by Buyers of Lots:

Motor Cars
15% of the Hammer Price

Automobilia
25% up to €50,000 of the Hammer Price
20% from €50,001 to €1,000,000 of the Hammer Price
12% from €1,000,001 of the Hammer price

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licences please contact Bonhams Shipping Department.

Contacts
  1. Philip Kantor
    Specialist - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Boulevard Saint-Michel 101
    Brussels, Belgium 1040
    Work +33 1 42 61 10 11
    FaxFax: +33 1 42 61 10 15
Similar Items