Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915
Lot 343
Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915
€ 450,000 - 550,000
US$ 550,000 - 670,000

Lot Details
Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915 Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915
Rolls-Royce 40/50 HP Silver Ghost « Londres-Édinbourg » limousine 1915
Châssis n° 9AD

•Séduisant modèle Londres-Édinbourg
•Réquisitionnée par l'armée pendant la Première Guerre Mondiale
•Autrefois propriété du directeur de cirque, John Ringling
•Aux mêmes mains en Allemagne depuis 1984
•Destinée initialement pour livraison en Russie

« Les directeurs furent à l'évidence aussi impressionnés par la voiture que le public quand ils la découvrirent... L'avenir de la société, fondé sur le génie mécanique intuitif de Royce et la qualité de construction qu'il exigeait, s'installa rapidement dans le domaine en pleine expansion de la voiture de luxe... » – Edward Eves, Rolls-Royce, 75 Years of Motoring Excellence.

Bien que la 40/50 HP eût de toute façon mérité son surnom de « meilleure voiture du monde » (en fait utilisé pour la première fois par la Pall Mall Gazette en novembre 1911), la décision de Rolls-Royce d'abandonner tous ses autres modèles ne fit qu'attirer l'attention sur celle qui allait être connue sous le nom de « Silver Ghost ». Avant 1908, lorsqu'elle déménagea dans sa nouvelle usine de Derby, la marque fondée par l'ingénieur Frederick Henry Royce et l'homme d'affaire, l'honorable Charles Stewart Rolls, avait construit toute une série de modèles dans ses locaux de Manchester. Des voitures à moteurs deux, trois, quatre ou six cylindres avaient été produites et même un V8 mort-né, avant que le directeur général Claude Johnson ne décide de se concentrer sur le seul haut de gamme 40/50 HP. Cette dernière était apparue au London Motor Show de 1906, glanant son nom évocateur de « Silver Ghost » l'année suivante, lorsque le châssis 60551 fut exposé avec une carrosserie tourer de Barker, peinte en gris argent.

Le cœur de la Silver Ghost était son magnifique six cylindres à soupapes latérales de 7 036 cm3 (porté plus tard 7 428 cm3) reposant sur un vilebrequin à sept paliers, lubrifié sous pression. Un solide châssis à longerons en U et croisillons en tubes reposait sur des ressorts semi-elliptiques à l'avant et un système de plate-forme à ressorts à lames à l'arrière, ce dernier allant rapidement être modifié. La transmission fut également remaniée assez vite, une boîte à trois rapports avec prise directe sur le rapport supérieur remplaçant la boîte originale à quatre rapports et overdrive en 1909. Au cours des vingt années de production de la voiture, on allait assister à d'innombrables autres modifications, l'une des plus importantes concernant l'adoption de freins servo-assistés aux quatre roues vers la fin de 1923.

Après un essai de 2 000 miles sous le contrôle du Royal Automobile Club, la voiture d'essai de l'usine – châssis n° 60551, LA « Silver Ghost » - fut engagée au Scottish Reliability Trial en 1907, parcourant les 15 000 miles de façon éblouissante en établissant un nouveau record du monde. La réputation de la voiture était dès lors établie, notamment en Amérique du nord où les grands espaces exigeaient une fiabilité sans défaut et un grand confort.

Une autre étape dans la fiabilité fut la présentation du modèle amélioré Londres-Édinbourg, ainsi nommé après qu'une voiture modifiée par l'usine (1701) ait parcouru sans arrêt la distance de 400 miles qui sépare ces deux villes sur le seul rapport supérieur. « 1701 » enregistra une consommation tout à fait remarquable de 9, 67 l/100 km et atteignit une vitesse maximale de 126 km/h à Brooklands sans aucun réglage particulier. Doté d'une carrosserie aérodynamique, cette même voiture atteignit la vitesse de 163, 83 km/h sur le circuit du Surrey. Les carrosseries ouvertes de type Torpédo étaient un choix populaire pour les modèles sportifs Londres-Édinbourg qui font aujourd'hui partie des Rolls-Royce les plus recherchées.
Le souci mécanique sans compromis de Royce exigeait l'excellence de la part de son personnel à Manchester, puis plus tard à Derby, et aucun châssis n'était livré avant qu'il ait été dûment essayé. La Silver Ghost resta en production en Angleterre jusqu'en 1925, 6 173 exemplaire étant construits dans les usines de Manchester et de Derby, et jusqu'en 1926 à l'usine Rolls-Royce de Springfield aux Etats-Unis où 1 703 modèles supplémentaires furent construits, la plus longue période de production pour un modèle de cette vénérable marque.

La copie de la fiche constructeur figurant au dossier montre que cette Silver Ghost construite à Derby, châssis numéro 9AD, a été produite comme un modèle « Colonial » sur le châssis Londres-Édinbourg et livrée le 22 décembre 1915 chez Barker & Co pour être habillée d'une carrosserie « LE Torpedo ». Ces copies de document d'usine indiquent que cette Ghost était destinée à la Russie, donnant comme nom de client « Tchitchkine » (ou quelque chose d'approchant). Il est possible que ce soit un archaïsme de « Shishkin » ou « Shishkine ». Les mentions suivantes attestent que 9AD fut réquisitionnée par le ministère de la guerre le 1er juin 1917 et n'arriva donc probablement jamais plus près de la Russie que le front de l'est. Comme c'est le cas pour de nombreuses Ghost de l'époque, les fiches mentionnent « voiture utilisé par un militaire en garnison ou en service actif durant la guerre en Europe 1914/19 ».

Son séjour dans l'armée fini, 9AD fut mise en vente au cours d'une vente aux enchères à l'Olympia, organisée par le ministère de l'approvisionnement, le 5 septembre 1919. Les ventes aux enchères n'ont apparemment pas beaucoup changé, puisqu'elle était intitulée comme « la plus importante vente d'automobiles jamais organisée à Londres » ! Dans une publicité d'époque, la voiture est mentionnée sous son numéro de châssis et décrite comme « Une Rolls-Royce de tourisme de 1915 (décembre), avec carrosserie sportive de Barker, dans une élégante livrée chocolat ». Il semblerait que l'acheteur ou la personne à laquelle l'acheteur la vendit était un certain J. A. Wallace Esq. d'Hampstead, au nord-ouest de Londres, premier propriétaire enregistré à partir du 26 août 1920.

Le reste de la documentation du dossier montre qu'assez tôt au cours de sa carrière, la Silver Ghost trouva le chemin des Etats-Unis où elle devint la propriété du fameux directeur de cirque John Ringling, puisqu'elle figure sur la liste de Rolls-Royce of America au cours des années 1930, comme une voiture étant entretenue par la société américaine. Ringling est le plus connu et celui qui vécut le plus longtemps des sept frères Ringling. Il était connu non seulement pour ses rachats et regroupements des plus grands cirques, mais aussi pour son sens des affaires comme promoteur immobilier. Parmi ses réalisations principales figure le développement de Sarasota, où il vécut ses dernières années et où il construisit un musée abritant une immense collection d'art. Au cours de ses dernières années, sa santé se dégrada de façon irrémédiable, jusqu'à sa mort en 1936.

Il est plus que probable que Ringling ait acquis la Ghost au cours des « Roaring Twenties » alors qu'il était au sommet de sa gloire et que la carrosserie ait été transformée de tourer en coupé de ville par son carrossier d'origine, Barker, avant d'arriver en Amérique, compte tenu de la qualité et du dessin de la carrosserie et du fait que les plaques du carrossier sont encore en place aujourd'hui.

Le propriétaire suivant est Horn's Cars of Yesteryear, basé à Sarasota, qui l'a en tout cas conservée jusqu'en 1955, mais étant donné sa proximité avec Ringling, a fort bien pu acquérir 9AD des années plus tôt, lors de sa succession. Puis elle passa aux mains de Bellm's Cars of Yesterday (en 1971) et fut immatriculée en 1984 par l'Imperial Palace Casino de Las Vegas, dans le Nevada. Elle y faisait partie de la collection d'automobile de l'Imperial Palace comptant plus de 800 voitures, où elle était présentée de façon erronée comme « Rolls Royce 1914 du tsar Nicolas II ».

En août 1984, la Silver Ghost fut vendue au collectionneur et architecte Helmut Krogmann de Lübeck, en Allemagne. Importée en Allemagne en novembre 1998, 9AD était conservée dans le musée privé de M. Krogmann, subissant une restauration partielle en 2001/2003. La Rolls-Royce fut immatriculée pour être utilisée sur route en Allemagne en 2007, puis à nouveau en 2016. Suite à la mort de M. Krogmann, son fils vendit la Silver Ghost au vendeur.
Le dernier contrôle technique (TüV) eut lieu en mai 2014 (aucun problème signalé) alors que le dernier entretien (mineur) eut lieu en novembre 2017 lorsque tous les liquides furent changés et le moteur démarré. Vendue avec un dossier historique conséquent, 9AD représente le nec plus ultra de l'automobile Vintage.

1915 Rolls-Royce 40/50hp Silver Ghost 'London-Edinburgh' Limousine
Chassis no. 9AD

•Desirable London-Edinburgh model
•Commandeered for military service in WWI
•Formerly owned by circus impresario, John Ringling
•Long-term ownership in Germany from 1984 onwards
•Initially ordered for delivery to Russia

'The directors were obviously as impressed with the car as the public were when they first saw it displayed... the company's future, based upon Royce's intuitive design genius and the uncompromising standards of workmanship he set, clearly lay in the rapidly expanding area of luxury cars...' – Edward Eves, 'Rolls-Royce, 75 Years of Motoring Excellence'.
Although the 40/50hp model would in any event have earned its 'The Best Car in the World' sobriquet (actually first used by the Pall Mall Gazette in November 1911), Rolls-Royce's decision to drop all other types only served to focus attention on what would become known as the 'Silver Ghost'. Prior to 1908, when it relocated to a new factory in Derby, the company founded by engineer Frederick Henry Royce and entrepreneur the Honourable Charles Stewart Rolls had manufactured a variety of models at its Manchester premises. Cars with two, three, four and six cylinders were made, and even an abortive V8, before Managing Director Claude Johnson's decision to concentrate on the range-topping 40/50hp. The latter had first appeared at the 1906 London Motor Show and became known as the 'Silver Ghost' the following year when chassis number '60551' was exhibited wearing silver-painted tourer coachwork by Barker & Co.
The heart of the Silver Ghost was its magnificent engine, a 7,036cc (later 7,428cc) sidevalve six equipped with seven-bearing crankshaft and pressure lubrication. A sturdy chassis comprised of channel-section side members and tubular cross members was suspended on semi-elliptic springs at the front and a 'platform' leaf spring arrangement at the rear, though the latter soon came in for revision. The transmission too was soon changed, a three-speed gearbox with direct-drive top gear replacing the original four-speed/overdrive top unit in 1909. In the course of its 20-year production life there would be countless other improvements to the car, one of the most important being the adoption of servo-assisted four-wheel brakes towards the end of 1923.
After a successful 2,000-mile trial under RAC supervision, the factory demonstrator - chassis '60551', 'The Silver Ghost' - was entered in the Scottish Reliability Trial, completing the 15,000-mile run with flying colours to set a new World Record. From then on the car's reputation was assured, not the least in North America where the wide-open spaces placed a premium on reliability and comfort. Another reliability trail resulted in the introduction of the improved 'London-Edinburgh' model, so called after a factory-modified car ('1701') was driven non-stop over a 400-mile course between those two cities using top gear only. '1701' returned a remarkable 24.32 miles per gallon and went on to achieve a top speed at Brooklands of 78.26mph without the benefit of any adjustments. Fitted with streamlined coachwork, this same car later attained a top speed of 101.8mph at the Surrey track. Torpedo-type open bodies were a popular choice for the sporting London-Edinburgh model, which nowadays is among the most sought after of all Rolls-Royces.
Royce's uncompromising engineering standards demanded only excellence of his staff in Manchester and later Derby, and no chassis was delivered until it had been rigorously tested. The Silver Ghost remained in production in England until 1925, 6,173 being completed at the Manchester and Derby factories, and until 1926 at Rolls-Royce's Springfield plant in the USA where a further 1,703 were made, the longest production run of any model from this celebrated company.

Copy build sheets on file show that this Derby-built Silver Ghost, chassis number '9AD', was built as a 'Colonial' model on the 'London-Edinburgh' chassis and despatched on 22nd December 1915 to Barker & Co for bodying with 'LE Torpedo' coachwork. These copies of factory documents record that the Ghost's intended destination was Russia, giving the customer's name as 'Tchitchkine' (or similar). (It is possible that this is an archaic rendering of 'Shishkin' or 'Shishkine'). Subsequent annotation shows that '9AD' was commandeered by the War Office on 1st June 1917, so presumably never got closer to Russia than the Western Front. Like so many Ghosts of this era, the cards in this case state 'car used by military on home or active service European War 1914/19'.

Its days in military service over, '9AD' was offered for sale at the Olympia auction organised by the Ministry of Munitions on 5th September 1919. Auctions clearly haven't changed much as nearly one hundred years ago this was marketed as 'The most important sale of motor cars London has ever seen'! In a period advert, the car is listed by chassis number and described as 'One 1915 (December) Rolls-Royce Touring Car, with Sporting Body by Barker, painted a smart chocolate colour'. It would appear that the buyer, or the person who the buyer sold it to was one J A Wallace Esq of Hampstead, London NW as he is its first recorded owner from 26th August 1920.

Further documentation on file shows that still relatively early on in its life the Silver Ghost later found its way to the USA where it was owned by the famous circus impresario, John Ringling, as it is listed on the Rolls-Royce of America Territorial lists for the 1930s as a car that the American company maintained. Ringling was the longest lived and probably the best known of the seven Ringling Brothers. He was regarded not only for his acquisitions and amalgamating all of the prominent circus businesses together but also for his foresight as a pioneering property developer. Among his main interests, was the expansion of Sarasota, where in latter years he would domicile himself, and set up a museum with an extensive art collection. His twilight years saw his wealth dramatically reduced, before his death in 1936.

It seems most likely that Ringling would have acquired the Ghost in the 'Roaring Twenties' when he was in his ascendency, and that its body was converted from Tourer to Town Car by its original coachbuilder Barkers prior to its arrival in America, owing to the quality and design of its coachwork and that it retains their coachbuilder plates to this day.

The next recorded owner was Sarasota-based Horn's Cars of Yesteryear, they were certainly its keepers by 1955, but given their proximity to Ringling may well have acquired 9AD from his famous Estate Sale years earlier. After this it passed to Bellm's Cars of Yesterday (in 1971) and was registered in 1984 by the Imperial Palace Casino in Las Vegas, Nevada. While there it formed part of the Imperial Palace Auto Collection of over 800 automobiles, being mistakenly described as 'Czar Nicholas II's 1914 Rolls Royce'.

In August 1984, the Silver Ghost was sold to car collector and architect, Helmut Krogmann of Lübeck, Germany. Imported into Germany in November 1998, '9AD' was kept in Mr Krogmann's private museum of classic vehicles, undergoing a partial restoration in 2001/2003. The Rolls-Royce was registered for use on pubic roads in Germany in 2007 and de-registered in 2016. Following Mr Krogmann's death, his son sold the Silver Ghost to the current vendor.

The last roadworthiness check (TüV) was carried out in May 2014 (no problems identified) while the most recent (minor) service was undertaken in November 2017 when all fluids were changed and the engine started. Offered with a most substantial file of history, '9AD' represents the ultimate in Vintage-era motoring.
Activities
Auction information

Please be aware, according to France s Vigipirate Plan, France is operating at an "Attack Alert" level. As a result, access to the Grand Palais is forbidden for luggage and bags exceeding the size of a cabin-size trolley. Any luggage brought with you should be labelled (name, address, phone number) and dropped off to the dedicated cloakroom. You will have to present a proof of ID. All luggage will be checked. Therefore, we recommend that you come to the Grand Palais without luggage or large bags.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

Under the Buyer's Agreement, a premium (the Buyer's Premium) is payable to us by the Buyer in accordance with the terms of the Buyer's Agreement and at rates set out below, calculated by reference to the Hammer Price and payable in addition to it. Storage charges and Expenses are also payable by the Buyer as set out in the Buyer's Agreement

All the sums payable to us by the Buyer are subject to VAT

For this Sale the following rates of Buyer's Premium will be payable by Buyers of Lots:

Motor Cars
15% of the Hammer Price

Automobilia
25% up to €150,000 of the Hammer Price
20% from €150,001 to €2,000,000 of the Hammer Price
12.5% from 2,000,001 of the Hammer price

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licences please contact Bonhams Shipping Department.

Contacts
  1. Philip Kantor
    Specialist - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Boulevard Saint-Michel 101
    Brussels, Belgium 1040
    Work +33 1 42 61 10 11
    FaxFax: +33 1 42 61 10 15
Similar Items