1929  Lancia  Lambda Tourer  Chassis no. 21486
Lot 529
1929 Lancia Lambda Tourer Chassis no. 21486
Sold for €46,000 (US$ 63,558) inc. premium
Lot Details
1929 Lancia Lambda Tourer
Chassis no. 21486
Vincenzo Lancia, l'un des ingénieurs automobile les plus brillants de tous les temps, fonda sa porpre marque en 1906, après avoir travaillé comme chef des essais chez Fiat. La première Lancia, lancée en 1907, montrait déjà une indépendance de conception et un défi aux conventions qui allait devenir l'une des caractéristiques de la marque jusqu'à la période moderne. S'ensuivirent des véhicules militaires, des camions, des utilitaires et des moteurs aéronautiques, ces derniers permettant à Lancia d'acquérir une expertise dans les moteurs à pistons en V.

En dehors d'un modèle à moteur six cylindres, la malheureuse Dialfa de 1908/1909, toutes les premières Lancia étaient équipées de moteur quatre cylindres et n'étaient livrées que sous forme de châssis, aucune carrosserie d'usine n'étant proposées à cette époque. La première Lancia, l'Alfa 18/24 HP, retenait les principes que son créateur jugeait indispensables, légèreté, régime élevé, transmission par arbre, essieu avant en acier embouti et direction par vis et écrou. De nouveaux modèles étaient présentés presque chaque année et, la production augmentant, la firme déménagea dans de nouveaux locaux, via Monginevro, à Turin, en 1911.

La première Lancia à moteur en V - la sportive Trikappa à moteur V8 - apparut en 1922, mais c'est la modèle suivant, dévoilé juste après, qui s'avéra être le plus significatif. Considérée comme l'un des jalons majeurs de l'histoire de l'automobile, la révolutionnaire Lambda était la première voiture au monde à faire usage d'une structure monocoque porteuse et la première à être propulsé par une moteur V4. L'absence de châssis séparé permettait de loger le moteur, la transmission et l'habitacle plus bas, autorisant une carrosserie plus aérodynamique, tandis que le système de suspension avant télescopique breveté par Lancia donnait à la Lambda une tenue de route sans équivalent dans sa catégorie. Une caractéristique qui allait rester attachée à l'image des Lancia jusque dans les années 1950.

Son moteur, un 2,120 cm3 à arbre à cames en tête fut réalésé jusqu'à 2,570 cm3 développant 68 ch dans sa configuration de 1928. La production de la lambda s'étala de 1923 à 1931 en neuf séries. Celle-ci est l'un des derniers modèles, très recherché, de la neuvième série, équipée du moteur de 2,570 cm3. Les dernières Lambda sont probablement plus associés aux versions à châssis séparé sur lesquels on pouvait construire des carrosseries à façon, mais celle-ci prouve à l'évidence que la structure monocoque était toujours proposée.

On sait que Charles H. Brown acquit cette Lambda à Bombay, il y a plus de 50 ans. Il l'avait acheté à un officier de pompier qui l'avait dit-on achetée neuve. Au cours de sa carrière indienne, la voiture avait été rénovée, son plancher et ses marchepieds remplacés avec une essence de bois local. M. Brown avait pensé remettre la voiture dans son état d'origine et refaire son moteur pour la remettre en ordre de marche. Tristement, cela ne fut jamais fait et la voiture est vendue comme projet de restauration pour le plus grand plaisir de son nouveau propriétaire.

Une fois remise sur la route, elle procurera tout le plaisir de conduite pour lequel ces voitures étaient bien connues.

1929 Lancia Lambda Tourer
Chassis No. 21486

One of the most gifted automobile engineers of all time, Vincenzo Lancia founded his own company in 1906, having previously been in FIAT's employ as chief test driver. Introduced in 1907, the first Lancia car showed an independence of thought and defiance of convention that would remain associated with the marque well into the modern era. Military vehicles, lorries, vans and aero engines followed, the latter enabling Lancia to accrue valuable expertise in the design and construction of 'V'-configuration power plants.

Apart from a solitary six-cylinder model, the relatively unsuccessful Dialfa of 1908/1909, all early Lancias had four-cylinder engines and were only supplied in chassis form, there being no in-house coachworks at this time. Lancia's very first offering, the 18/24hp Alfa, embodied the principles that its maker had come to consider essential: low weight, a high-revving engine, shaft drive, a pressed steel front axle and worm-and-screw steering. New models were introduced on almost a yearly basis – all named after letters of the Greek alphabet – and production increased sufficiently for Lancia to move to larger premises in via Monginevro, Turin in 1911.

Lancia's first V-engined model - the V8 Trikappa sports car - appeared in 1922 but it was the Lambda, launched soon after, that would prove to be of even greater significance. A milestone in automotive history, the revolutionary Lambda was the world's first car to have a stress-bearing 'monocoque' body and the first to be powered by a V4 engine. The absence of a separate chassis meant that the engine, drive train and driver could by positioned lower, enabling a more aerodynamic body line to be achieved, while Lancia's patented sliding-pillar independent front suspension gave the Lambda ride and handling qualities unmatched by anything in its class. It would remain a feature of Lancia cars well into the 1950s.

The engine, an overhead-camshaft unit of 2,120cc, was progressively enlarged, arriving at its final 2,570cc, 68bhp configuration in 1928. Production of the Lambda lasted from 1923 to 1931 in nine series; this car is one of the sought-after later cars, a 9th Series example benefiting from the larger 2,570cc engine. The last Lambdas are perhaps more associated with the alternative space frame chassis which was offered and which could accommodate coachbuilt bodies, but the standard Lancia monocoque as evidenced here was still available.

Charles H. Brown is understood to have purchased this Lambda in Bombay more than 50 years ago. The gentleman from whom it was acquired was a former Fire officer and it is said that he had been the original owner of the car from new. Over the course of its life in India, the car had undergone some refurbishment, including replacement of the floor and running boards in locally sourced wood. Mr. Brown had always hoped to return the car to its original form, for the engine to be rebuilt and the car returned to working order once again. This sadly this was never undertaken and the car stands today as a restoration project, for another enthusiast to enjoy.

When back on the road, it will no doubt provide the modern and usable motoring for which these automobiles are renowned.

Footnotes

  • No Reserve
Activities
Contacts
  1. Paris
    Auction Administration - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Work +33 1 42 61 10 10
  2. Philip Kantor
    Specialist - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Boulevard Saint-Michel 101
    Brussels, 1040
    Belgium
    Work +32 476 879 471