1916 Packard Tourer, Engine no. 133303
Lot 527
Ex-Robert Cornière,1916 Packard modèle 2-35 Twin Six Touring sept places Engine no. 133303
Sold for €51,750 (US$ 71,699) inc. premium
Lot Details
Ex-Robert Cornière
1916 Packard modèle 2-35 Twin Six Touring sept places
Engine no. 133303
L'origine de la marque Packard et l'histoire des premières douze cylindres de la marque sont racontées en détail dans la description du modèle plus ancien de la collection. Pour le deuxième millésime du modèle en 1917, Packard apporta quelques modifications, on modernisa le moteur avec une culasse détachable et on repositionna le thermostat du radiateur, tandis que la voiture se déplaçait désormais sur des roues 35 x 5 de plus petites dimensions que précédemment. La 2-35 était le modèle avec le plus long empattement proposé, de 3, 43 m, autorisant des carrosseries très spacieuses, comme cette carrosserie de tourisme disposant de cinq places avec deux sièges d'appoint pliants.

Cette Twin Six, a une longue histoire en France. Selon la carte grise, elle fut immatriculée à Paris dès 1920, par un certain Henri Meunier, de la famille des fameux chocolats éponyme. La voiture resta la propriété de Meunier jusqu'en 1952. C'est à cette époque qu'elle devint la propriété d'un collectionneur bien connu et dénicheur de raretés, Robert Cornière qui avait une passion pour les ancêtres et aussi pour les Voisin. La rumeur voulait qu'elle ait été la propriété de Joseph « Black Jack » Pershing, et qu'il l'ait utilisée pendant son séjour en France en 1917. Cette histoire qui n'a jamais pu être prouvée, a probablement influencé M. Cornière à faire repeindre la voiture dans la livrée vert kaki de l'armée américaine qu'elle porte encore aujourd'hui. Sa sellerie a été refaite à la même époque en cuir noir et de nouveaux tapis ont été installés.

Charles Brown était lui aussi un fervent adepte de la marque et portait un intérêt tout particulier aux premiers modèles 12 cylindres, à tel point que, bien que possédant déjà l'un de ces modèles, lorsque celle de M. Cornière fut vendue aux enchères à Londres en 2001, il ne put résister et qu'elle rejoignit rapidement l'autre dans sa collection. Après plusieurs années d'inactivité, la Packard fut remise en route et immatriculé en Grande-Bretagne pour reprendre la route avec son nouveau propriétaire. Elle affiche aujourd'hui une restauration un peu défraîchie et il est probable qu'elle nécessite une petite remise en forme, vu que la voiture n'a pas été utilisée ces dernières années et qu'elle nécessitera quelques menus travaux pour reprendre la route.

Modèle emblématique d'une marque américaine prestigieuse, la Twin Six est appréciée des connaisseurs dans le monde entier et apparaît de ce fait comme une opportunité inespérée d'en acquérir un exemplaire.

Ex-Robert Cornière
1917 Packard Model 2-35 Twin Six Seven Passenger Touring
Engine No. 133303

The history of the origins of the Packard marque and the first twelve cylinder cars is detailed in the description for the earlier example in the collection. For the second season of these cars in 1917, Packard made a few revisions, they updated the engine to have detachable cylinder heads and the relocated the thermostat to the radiator, while the car now ran on smaller 35 x 5 inch wheels, than its predecessor. The 2-35 was the longer of the two wheelbases offered, being 135 inches and thereby allowing for a variety of commodious coachwork, such as this touring body with a standard five seats and two occasional fold away seats.

This Twin Six has a long history in France. According to a former Carte Gris on file it was registered here on the Paris roads as early as 1920, by one Henri Meunier, of the chocolate making family. The car is understood to have remained with Meunier right through until 1952. At this point it would become the property of well known collector and car sleuth Robert Cornière, who had a passion for early cars and also for the Voisin marque. Folklore said that the Packard had been owned by John Joseph 'Black Jack' Pershing, and that he had used it while in France in 1917. This is a story which was never corroborated, but it accounted for Mr. Cornière's decision to refurbish the American Army green livery which it wears to this day. At the same time, its upholstery was refurbished in black leather and new grey carpets fitted.

Charles Brown was another keen exponent of both the Packard marque and had a particular interest in the early Twelves, so much so that although already owning one of these cars, when Mr. Cornière's car was sold at auction in London in 2001, it proved too hard to resist and quickly joined Mr. Brown's burgeoning stable. After a number of years of relative inactivity, the Packard was recommissioned, British registered and returned to the road in his fresh ownership. Today, it represents a gently aged restoration, and we anticipate that a little fettling may be required to the car has been unused in recent years and will most probably require a little work to enable its use again.

A legendary model from a renowned American maker, the Twin Six is appreciated by connoisseurs the world over and deservedly so, here is a great opportunity to acquire one.

Footnotes

  • No Reserve
Activities
Contacts
  1. Paris
    Auction Administration - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Work +33 1 42 61 10 10
  2. Philip Kantor
    Specialist - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Boulevard Saint-Michel 101
    Brussels, 1040
    Belgium
    Work +32 476 879 471