1963 Jaguar E-Type S1 Coupé
Lot 516
1963 Jaguar Type E Série 1 3.8-Litre Coupé Chassis no. 887537 Engine no. R8862-9
Sold for €69,000 (US$ 95,599) inc. premium
Lot Details
1963 Jaguar Type E Série 1 3.8-Litre Coupé
Registration no. WRT 114A (UK)
Chassis no. 887537
Engine no. R8862-9
« Si les 24 Heures du Mans ont été à l'origine de la nouvelle Jaguar Type E, alors l'épreuve homérique du circuit de la Sarthe aura été pleinement justifiée. Nous avons là une des automobiles les plus souples et les plus silencieuses sur le marché, capable de glisser en quatrième à 15 km/h comme de bondir à 240 par une seule pression sur la pédale. Voiture de tourisme pratique avec ses larges portes et son généreux coffre à bagages, elle offre aussi des lignes d'une pure beauté qui battent les Italiens à leur propre jeu. » - John Bolster, Autosport .

Lancée en version 3, 8 litres en 1961, la Jaguar Type E a fait sensation dès son apparition avec ses lignes classiques et sa vitesse de pointe de 240 km/h. Sa conception devait beaucoup à celle de la Type D de course avec une structure principale monocoque associée avec un châssis tubulaire antérieur supportant le moteur. Ce dernier était le groupe « S » 3,8 litres à trois carburateurs déjà installé en option sur la XK150. Une puissance optimiste de 265 ch était indiquée, mais quoi qu'il en fût, la performance de la Type E ne pouvait pas décevoir, d'abord parce qu'elle pesait quelque 227 kg de moins que la XK150 et ensuite parce que l'aérodynamicien Malcolm Sayer avait exploité l'expérience recueillie avec la Type D pour créer une des formes les plus élégantes et les plus efficaces jamais appliquées à une automobile.

Conçue et développée sous la forme d'une voiture découverte, la Jaguar Type E débuta néanmoins au Salon de Genève de mars 1961 dans sa version Coupé. Du pont de vue aérodynamique, le Coupé était supérieure au Roadster et la meilleure Grand Tourer en affichant une vitesse maximale légèrement supérieure et l'appréciable commodité d'un coffre à bagages généreusement dimensionné accessible par une porte vitrée ouvrant latéralement.

Nous savons que ce coupé 3,8 litres Série 1 a été vendu par Fantasy Junction d'Emeryville (Californie) avec un titre précisant « les 17,504 miles représentent le kilométrage réellement parcouru... » On notera que la voiture vient de l'Idaho, un état sous la neige six mois de l'année, ce qui restreint l'utilisation des véhicules non spécifiquement conçus pour ces conditions. À la date de la photo, le compteur indiquait 17,582 miles (28,300 km environ). Exemplaire aux numéros concordants, la voiture qui a bénéficié d'un entretien il y a moins de 50 km est offerte avec son certificat MoT et son document d'immatriculation britannique V5.

1963 Jaguar E-Type Series 1 3.8-Litre Coupé
Chassis no. 887537
Engine no. R8862-9

'If Les Vingt Quatre Heures du Mans has been responsible for the new E-Type Jaguar, then that Homeric contest on the Sarthe circuit will have been abundantly justified. Here we have one of the quietest and most flexible cars on the market, capable of whispering along in top gear at 10mph or leaping into its 150mph stride on the brief depression of a pedal. A practical touring car, this, with its wide doors and capacious luggage space, yet it has a sheer beauty of line which easily beats the Italians at their own particular game.' - John Bolster, Autosport.

Introduced in 3.8-litre form in 1961, the Jaguar E-Type caused a sensation when it appeared, with instantly classic lines and 150mph top speed. Its design owed much to that of the racing D-Type: a monocoque tub forming the main structure while a tubular spaceframe extended forwards to support the engine. The latter was the 3.8-litre, triple-carburettor, 'S' unit first offered as an option on the XK150. An optimistic 265bhp was claimed, but whatever the installed horsepower, the E-Type's performance did not disappoint; firstly, because it weighed around 500lb (227kg) less than the XK150 and secondly because aerodynamicist Malcolm Sayer used experience gained with the D-Type to create one of the most elegant and efficient shapes ever to grace a motor car.

Although conceived and developed as an open sports car, the Jaguar E-Type debuted at the Geneva Salon in March 1961 in Coupé form. Aerodynamically, the Coupé was superior to the Roadster and the better Grand Tourer, enjoying as it did a marginally higher top speed and the considerable convenience of a generously sized luggage platform accessed via the side-hinged rear door.

We are advised that this Series 1 3.8-litre coupé was sold by Fantasy Junction of Emeryville, California with title stating 'the 17,504 miles reflects the actual mileage...' It should be noted that the car came from Idaho, a state under snow for six months each year, which severely restricts the use of vehicles not specifically designed for such conditions. At time of photographing the odometer reading was 17,582 miles (approximately 28,300 kilometres). A matching-numbers example, the car benefits from a major service undertaken less than 50 kilometres ago and is offered with MoT certificate and UK V5 registration document.
Activities
Contacts
  1. Paris
    Auction Administration - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Work +33 1 42 61 10 10
  2. Philip Kantor
    Specialist - Motor Cars
    Bonhams
    Work
    Boulevard Saint-Michel 101
    Brussels, 1040
    Belgium
    Work +32 476 879 471