The ex-Mike de Udy/Peter de Klerk/Colin Davis,1966 Porsche 906 Two seat Endurance Racing Coupé  Chassis no. 906 101…20Engine no. 906 101
Lot 256
The ex-Mike de Udy/Peter de Klerk/Colin Davis,1966 Porsche 906 Two seat Endurance Racing Coupé Chassis no. 906 101 Engine no. 906 101
Sold for €579,500 (US$ 802,027) inc. premium
Auction Details
The ex-Mike de Udy/Peter de Klerk/Colin Davis,1966 Porsche 906 Two seat Endurance Racing Coupé  Chassis no. 906 101…20Engine no. 906 101 The ex-Mike de Udy/Peter de Klerk/Colin Davis,1966 Porsche 906 Two seat Endurance Racing Coupé  Chassis no. 906 101…20Engine no. 906 101 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906 1965 Porsche 906
Lot Details
The ex-Mike de Udy/Peter de Klerk/Colin Davis
1966 Porsche 906 Two seat Endurance Racing Coupé
Registration no. LJJ 16D
Chassis no. 906 101
Engine no. 906 101
Here we are delighted to offer a quite remarkable example of the sleek, shapely, lightweight Porsche 906 ‘gullwing’ Coupe. This fully authenticated Porsche ‘Carrera 6’ as the model was popularly known in period, was the very first of the world-famous Stuttgart factory’s Typ 906 series production examples. Former works Competition Director Jurgen Barth has written as follows of this car:

“At the time I was in my last year of apprenticeship in the Porsche firm, and I had the opportunity to work on this car. I remember this green car very well, as it was different from the other 906s usually painted in white. The car was destined for Mike de Udy from England, who was not unfamiliar to Porsche, because he had already bought a Typ 904 before the Typ 906.

“Mike de Udy came to get the car on the 12th of January 1966, and as the custom was in those days he came with a trailer on which he drove the green car to its first race. As far as I know, the ‘906 101’s first race should have been at Monza on the 25th April 1966. Though the car was supposed to compete with the number 32, it had not participated in the practice neither in the race itself…it was surprising that on the 27th April 1966 the car was back at Stuttgart, for guarantee work, and repair for 3,676,30 Deutsch Marks. The first race was in fact the Targa Florio in Italy, on the 8th May 1966…”

Jurgen Barth, in his capacity as specialist Porsche historian, has since verified the following 1966 race appearances for Mike de Udy’s Carrera 6, chassis ‘101’, as follows:

1966 Targa Florio (Mike de Udy/Jimmy Blumer) accident - Spa 1,000Kms (de Udy/Peter de Klerk) gearbox failure – Nurburgring 1,000Kms (de Udy/de Klerk) accident – Silverstone GT (de Udy) FIRST in class – Mugello 500Kms (de Udy/de Klerk), 5th overall – Hockenheim (de Udy/de Klerk), 8th overall – Brands Hatch (de Udy) 3rd overall – Zeltweg 500Kms (de Udy) accident – Oulton Park (de Udy) SECOND – Paris 1,000Kms (de Udy/Colin Davis) retired – Kyalami 9-Hours (de Udy/de Klerk) retired – Laurenco Marques (de Udy/de Klerk) THIRD overall – Pietermaritzburg (de Udy/de Klerk) SECOND overall.

Through 1967 private owner/driver Mike de Udy continued to campaign a Porsche 906 – but there has historically been some confusion as to its identity for some evidence indicates that after an accident in South Africa the original body-chassis assembly ‘101’ may have been replaced by a second AFN UK-ordered entity – chassis ‘129’. Major successes for the ‘de Udy 906’ that year included second place finishes at both Kyalami and Cape Town, South Africa, 5th at Silverstone and 7th at the Crystal Palace circuit, London, England. Drivers that season were de Udy, Roy Pike, John Raeburn and David Piper.

Further research into which races were undertaken by which chassis is continuing, while Jurgen Barth's indications confirm the 1966 record of '101' offered here.

The Mike de Udy Carrera 6 entries then continued for the little team’s third full season, competing in the hands of Mario Araujo Cabral, Jacques Duval, Hugh Dibley and Terry Hunter. Best result was Hunter’s second overall at the Danish Jyllandsring circuit that August, with additional 8th places at Croft and Thruxton in England.

The shapely Porsche 906 or ‘Carrera 6’ as it was more commonly known in period needs precious little introduction. The cars which first emerged in the Spring of 1966 were the latest step on the Stuttgart factory’s long march towards World Championship domination in the endurance racing world. Aimed squarely at the customer racing market the 906 proved an instant success while the engineering team at Zuffenhausen concentrated upon three particular areas of potential improvement, weight-saving, improved handling and increased power and torque from the air-cooled flat-6 engine. Titanium progressively replaced steel for many running gear components and Porsche’s finest even tried superlight beryllium metal in experimental brake discs. Frontier technology was absolutely what the Porsche experimental department was all about, and in the 906 design this extended – remarkably – throughout the customer racing programme.

The 906 was already remarkably light, combining its multi-tubular spaceframe chassis structure with the latest in thin-gauge moulded glassfibre body panelling. For Porsche in period racing was approached with a pragmatic attitude which regarded function as everything, finish (except where quality is vital) was irrelevant. This works team racing attitude was softened a little where the customer cars were concerned, a little more importance being attached there to aesthetics, but speed, reliability and above all endurance was always the key.

This exceptionally interesting and well known example was acquired by the current vendor on May 4, 2005, who participated with the car in the 2006 Le Mans Classic event after extensive chassis/body restoration had been completed by German specialists Freissinger of Karslruhe. We are advised that some chassis sections were in fact too corroded to avoid replacement, but that the removed parts have been preserved and will accompany the restored car within this Lot. The engine, meanwhile, was fully rebuilt by Ventoux Moteur, M. Rondoni, of Carpentras. A comprehensive file of restoration photographs is available for inspection.

Included with ‘906 101’ as now offered here is Jurgen Barth’s personal report of car inspection, dated June 1, 2005, to which he has appended the following summary:

“The examined car is the original ‘906 101’, registered ‘LJJ 16D’ in England by Mike de Udy. A lot of details, such as the roof opening, the base colour and the damaged and repaired parts prove its authenticity. The engine housing and the gear box also have the original number.”

Nous sommes très heureux de proposer ici un exemplaire exceptionnel de la fine et légère berlinette Porsche 906 portes papillon. Cette Porsche complètement authentifiée, "Carrera 6" comme on l'appelait communément à l'époque, est la toute première des fameuses "Typ 906" de production sorties des ateliers de Stuttgart. L'ancien directeur de la compétition de Porsche, Jürgen Barth, a écrit ce qui suit sur cette voiture :

"A l'époque, j'étais dans ma dernière année d'apprentissage chez Porsche, et j'ai eu l'occasion de travailler sur cette voiture. Je me souviens très bien de cette voiture verte, car elle était différente des autres 906 habituellement peintes en blanc. Elle était destinée à Mike de Udy, d'Angleterre, qui n'était pas un inconnu chez Porsche, car il avait déjà acheté un Typ 904 avant la 906.

Mike de Udy est venu chercher la voiture le 12 janvier 1966, et comme il était de coutume alors, il est arrivé avec une remorque sur laquelle il a installé cette voiture verte, pour se rendre à sa première course. Autant que je me souvienne, la première course de "906 101" aurait dû être Monza, le 25 avril 1966. Bien qu'elle ait été supposée courir avec le numéro 32, elle n'a participé ni aux essais, ni à la course.... Aussi a-t-il été surprenant de la voir de retour le 27 avril 1966 à Stuttgart, pour des travaux sous garantie, et des réparations pour 3 676,30 Deutsch Marks. Sa première course sera donc la Targa Florio, en Italie, le 8 mai 1966..."

Jürgen Barth, en tant qu'historien Porsche reconnu, a vérifié depuis les participations en course en 1966 de la Carrera 6, châssis 101, de Mike de Udy, comme suit :

Targa Florio 1966 (Mike de Udy/Jimmy Blumer), accident - 1 000 Km de Spa (de Udy/Peter de Klerk), panne de boîte de vitesses – 1 000 Km du Nürburgring (de Udy/de Klerk), accident – Silverstone GT (de Udy), première de sa catégorie – 500 Km du Mugello (de Udy/de Klerk), cinquième au général – Hockenheim (de Udy/de Klerk), huitième au général – Brands Hatch (de Udy), troisième au général – 500 Km de Zeltweg (de Udy), accident – Oulton Park (de Udy), deuxième – 1 000 Km de Paris (de Udy/Colin Davis), abandon – 9 Heures de Kyalami (de Udy/de Klerk), abandon – Laurenco Marques (de Udy/de Klerk), troisième au général – Pietermaritzburg (de Udy/de Klerk), second au général.

Tout au long de l'année 1967, le pilote privé Mike de Udy a continué à courir avec une Porsche 906 — mais il y a eu historiquement quelques confusions sur son identité car il apparaît que, suite à un accident en Afrique du Sud, l'ensemble châssis-carrosserie "101" original peut avoir été remplacé par une autre entité venant de AFN (l'importateur Porsche en Grande-Bretagne) — châssis "129". Les principaux succès pour la "906 de Udy" ont été cette année-là des places de second à Kyalami et Cape Town, en Afrique du Sud, une cinquième place à Silverstone et une septième place à Cristal Palace, à Londres. Les pilotes cette saison ont été de Udy, Roy Pike, John Raeburn et David Piper.

Les recherches se poursuivent pour savoir précisément quel châssis a participé à quelle épreuve, sachant que les indications de Jürgen Barth confirment les engagements en 1966 de "101" offerte ici.

Les engagements de la Carrera 6 de Udy se sont poursuivis pour la troisième saison de la petite équipe, entre les mains de Mario Araujo Cabral, Jacques Duval, Hugh Dibley et Terry Hunter. Ses meilleurs résultats seront une seconde place au classement général sur le circuit danois du Jyllandsring en août, ainsi que deux huitièmes places à Croft et Thruxton, en Angleterre.

La sculpturale Porsche 906, ou "Carrera 6" comme on l'appelait alors, réclame une indispensable présentation. Les voitures qui ont fait leur apparition au printemps 1966 constituaient les plus récentes étapes de Stuttgart dans la longue marche vers la domination en Championnat du Monde, dans le domaine de l'endurance. Clairement destinée au marché de la compétition-client, la 906 s'est révélée un succès immédiat, alors que l'équipe d'ingénieurs de Zuffenhausen se concentrait sur trois domaines d'améliorations potentielles : gagner du poids, améliorer le comportement et obtenir plus de puissance et de couple du six cylindres à plat refroidi par air. Le titane a progressivement remplacé l'acier dans de nombreuses pièces de suspension et trains roulants, Porsche allant jusqu'à essayer le super-léger béryllium pour des disques de freins expérimentaux. La recherche de la limite technologique était l'objectif absolu du département expérimental de Porsche et, dans la 906, cette logique a été remarquablement poursuivie tout au long du programme compétition-client.

La 906 était déjà remarquablement légère, combinant son châssis multitubulaire avec les dernières techniques de moulage de carrosserie plastique ultra-fine. L'attitude de Porsche, pour la compétition, était alors dominée par un pragmatisme qui privilégiait systématiquement la fonction, si bien que la finition (excepté là où elle était vitale) était secondaire. Cette attitude adoptée par l'équipe compétition usine était un peu atténuée quand les voitures de clients étaient concernées. L'on donnait alors un peu plus d'importance à l'esthétique mais la vitesse, la fiabilité et par-dessus tout l'endurance étaient toujours la clé.

Cette voiture extrêmement intéressante et bien connue a été achetée par son propriétaire actuel le 4 mai 2005. Il a participé au Mans Classic en 2006, après restauration complète de l'ensemble châssis/carrosserie chez les spécialistes allemands Freissinger de Karlsruhe. Nous avons été informés que certaines parties du châssis étaient trop rouillées pour pouvoir être sauvées, mais les pièces remplacées ont été conservées et accompagnent la voiture dans ce lot. Le moteur, entretemps, a été complètement reconstruit par Ventoux Moteur (Laurent Rondoni, Carpentras). Un dossier complet de photos de la restauration est disponible.

Accompagnant "906 101" proposée ici se trouve également le rapport personnel de Jürgen Barth d'inspection de la voiture, daté du 1er juin 2005, auquel il a adjoint le résumé suivant :

"La voiture examinée est l'originale "906 101", immatriculée "LJJ 16D" en Angleterre par Mike de Udy. De nombreux détails, comme l'ouverture du toit, la couleur de base et les pièces endommagées et réparées prouvent son authenticité. Le carter moteur et la boîte de vitesses portent aussi le numéro original."




Activities