1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet,
Lot 111
Coming from the Private Collection of Jean-Michel Cérède,1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet A Chassis no. 212563
Sold for €189,000 (US$ 244,017) inc. premium

Lot Details
1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet, 1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet,
Coming from the Private Collection of Jean-Michel Cérède
1934 Mercedes-Benz 290 Cabriolet A
Coachwork by Sindelfingen

Chassis no. 212563
Les châssis et moteurs six cylindres Mercedes type 290 W .18 on été produits en trois séries de 1933 et 1935 en quelques 5 000 exemplaires, tous modèles confondus : berlines, limousines, torpédos ou cabriolets, ces derniers coutant à l’époque environ 139 000 Deutsch Marks.
Parmi cette production, onze châssis ont été particulièrement préparés, surbaissés pour recevoir une carrosserie spécialement étudiée à Sindelfinger, et, réalisés en onze exemplaires seulement dans le but de présenter une petite version des grosses Mercedes 500K qui connaissaient un grand succès au début des années trente.
Il s’agissait d’un cabriolet deux places, l’habitacle étant précédé d’un très long capot, pourvu d’une petite malle à l’arrière et terminé par deux roues de secours rétablissant un parfait équilibre esthétique et pratique.
Le moteur est un six cylindres de 2 867 cm3, alédage course 78 x 100 mm, développant 70cv à 3200 tr/mn. Les freins sont hydrauliques, ce qui est une nouveauté pour l’époque, la conduite est à gauche. Mais il y a lieu de remarquer la boîte de vitesse à 4 rapports spécialement conçue : le passage du 3e au 4e rapport et le retour du 4e au 3e rapport est présélectif, système très agréable à utiliser.
Le hasard a voulu que cet exemplaire se trouve à vendre chez les Ateliers Wautrin, un garage spécialisé en Daimler Benz, dirigé par Jules Michel Houp, ancien pilote de Mercedes et aussi de Bugatti, établi rue du Docteur Germain Sée dans le XVIe qui représentaient une alternative pour l’entretien des Mercedes avec Charles Delcroix, concessionnaire officiel de la Marque sur les Champs Elysées.
Lorsque l’actuel propriétaire l’a découverte au fond d’une salle des Ateliers, elle se trouvait à côté d’un autre cabriolet, celui-ci de type 500K. La 290 était à vendre 120 000 anciens francs, la 500 K l’était à 150 000. Cette grosse voiture a été achetée par le peintre Georges Mathieu, la petite a été acquise par l’actuel propriétaire qui l’a jugée plus raisonnable, devant être sa seule voiture à usage quotidien de 1954 à 1960 avant de devenir « voiture de collection ».
Il est curieux de constater que ces deux voitures ont eu destinée commune : achetées au même endroit la même année, entretenues par le même garage, et l’une l’an passé, l’autre cette année à la recherche d’un nouveau propriétaire par les soins de la Maison de Vente Bonhams.
Outre l’entretien courant ce cabriolet a fait l’objet de travaux de restauration en 1969/70 par le carrossier Gosset à Levallois : remise en état des éléments de charpente bois et de tôlerie qui le nécessitaient, peinture et chromes refaits. En 1970/71 la sellerie, la capote et les moquettes ont été refaits par le sellier Ducellier à Puteaux.
L’entretien mécanique a été régulièrement effectué : les pipes d’admission et d’échappement d’une Mercedes 320 et 1936 ont été montés, permettant l’utilisation d’un carburateur inversé. Les freins à plus grands tambours ont été adaptés. Une remise à neuf complète du moteur n’a pas été jugé nécessaire, mais néanmoins celui-ci se présente dans un état conforme au kilométrage parcouru.
Cette Mercedes est réputée avoir été avant-guerre la propriété d’un Clown autrichien, Pacsma Gregor. Il était parait-il « nain » et avait fait monter des cales aux pédales. Celles-ci sont conservées, mais peuvent se démonter facilement.
Entre les mains de son actuel propriétaire la voiture a participé à de nombreux rallyes, à des concours d’élégance, expositions. En 1962 elle effectuait un rallye organisé par des anglais et patronné par le Gin Gilbey : les étapes étaient Paris, La Tour Eiffel, Reims et le Champagne Moêt & Chandon, Santender, Ciudad Rodrigo, trois jours à Porto avec visite du Musée Automobile de Jao de Lacerda à Caramulho. Le retour se faisait par Biarritz, Bordeaux, visite de marie Brizard, Cognac, déjeuner chez Hennessy et repas final au Château d’Artigny sur les bords de la Loire. La Mercedes, seule voiture allemande engagée par un français a été remarquée aux différentes étapes et photographiée par la Presse avec une Rolls Royce, anglais, conduite par le seul participant allemand, et la Bugatti, française, pilotée par l’invité d’honneur anglais Lord Montaigu of Beaulieu !
En 1979 elle participait au cocktail anniversaire organisé par Daimler-Benz pour les 93 ans de la Marque, à la suite duquel elle recevait un diplôme témoignant des « 200 000kms parcourus ».
Présentée à l’un des concours d’élégance à Bagatelle, elle recevait le prix de sa catégorie. Elle a aussi pu être admirée au Musée de la Défense, et a été exposée au stand Mercedes en 2002, et tout dernièrement elle a passé l’hiver 2007 au Mercedes Benz Center à Rueil-Malmaison.
Cette Mercedes 290 doit être particulièrement remarquée et collectionnée comme étant un exemplaire rarissime d’une série de onze Mercedes spécialement conçues, et à ce titre elle se doit de continuer à être conservée au fil des ans en témoignage d’une remarquablement élégante production de la firme de Stuttgart.


Introduced in 1934, the Mercedes-Benz Type 290 (W18) was descended from one of the Stuttgart factory’s most important and influential designs: the Type 170. The latter was the work of the company’s Technical Director, Hans Nibel, a man more famous as the creator of Mercedes-Benz’s successful W25 racer. With the market for its luxury models hard hit by the Depression, Mercedes-Benz had sought to establish itself in the medium-priced family car market sector with the 170. Launched in 1931, the latter embodied Nibel’s advanced ideas on chassis design, featuring a box-section frame with independent suspension all round and four-wheel hydraulic brakes. Its power unit was a six-cylinder sidevalve of 1,692cc, which transmitted its modest maximum output via a four-speed gearbox to a rubber-mounted differential.
Competitively priced, the 170 was a huge success and spawned a family of larger-engined, more-powerful models, the first of which - the 200 - appeared in 1932. The 200 was joined in 1934 by the outwardly similar 2.9-litre 290, the latter featuring revised front suspension among other improvements.

Capable of a maximum speed of around 70-75mph depending on the style of coachwork fitted, the 290 was available in both short and long chassis variants, the latter affording coachbuilders greater freedom of expression. In Germany, there were as many as 14 different body styles available, Mercedes-Benz’s in-house coachbuilder Sindelfingen’s stylish Cabriolet A looking remarkably like a scaled-down 500/540K. The latter was one of the foremost supercars of its day and astronomically expensive, so the availability of similar bodywork on a more affordable chassis did much to explain the 290 Cabriolet A’s appeal. Mercedes-Benz ceased production of the 290 in 1936, by which time 3,476 short-wheelbase and 3,929 long-wheelbase cars had been built.

This beautiful Mercedes-Benz two-seater soft-top is one of only 11 Cabriolet A models built in 1934, the 290’s first year of production. Previously owned by a Mr Gregor Packsmag, from Austria, the car was purchased by Jean-Michel Cérède on 7th January 1955 in Paris. The 290 was on sale for FF1,200 at the official Mercedes-Benz agent, J M Houps at the same time as the 500K (on sale for FF1,500!) that would be bought by the celebrated French artist, Georges Mathieu. (Mathieu’s 500K was sold by Bonhams’ at its inaugural Rétromobile Sale in 2008).

From 1955 to 1960, this 290 was Jean-Michel’s everyday car, being used for travelling from his house at Le Vesinet, near Paris, to his office in Rue Feydeau in the 2nd arrondissement. Maintenance and servicing, which has been extensive, has been undertaken by Ateliers Wautrin. In addition to routine servicing of the brakes, exhaust and carburettors, etc, the bodywork was restored and repainted in 1969/70 while the interior and soft-top were renewed in 1980 by Ducellier at Puteaux. Originally equipped with a single Solex carburettor, the car has since been fitted with a twin-choke Weber.

Jean-Michel has taken part in numerous rallies at the wheel of his 290, including Paris-Lisbon in 1962 and Paris-Deauville several times. In total he has driven approximately 80,000 kilometres in his beloved Mercedes. Presented in original condition, the car comes with its original French Carte Grise and a certificate from J M Houps certifying the year of manufacture. A most handsome and practical 540K lookalike at a mere fraction of the larger car’s cost both to acquire and maintain.

Auction information

This sale is now finished. If you are interested in consigning in future sales, please contact the specialist department. If you have queries about lots purchased in this sale, please contact customer services.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

For all Sales categories excluding Wine, Coins & Medals and Motor Cars and Motorcycles:

Buyer's Premium Rates
25% on the first €50,000 of the Hammer Price
20% from €50,001 to €1,000,000 the Hammer Price
12% on the excess over €1,000,000 of the Hammer Price

TVA at the current rate of 20% will be added to the Buyer's Premium and charges.

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licences please contact Bonhams Shipping Department.

Similar Items