1937 Jaguar SS100 2½-Litre Roadster 18076
Lot 124
1937 Jaguar SS100 2½-Litre Roadster 18076
Sold for €216,500 (US$ 290,001) inc. premium
Lot Details
1937 Jaguar SS100 2½-Litre Roadster
Chassis no. 18076
Engine no. 251308
Colour: Black

Cylinders: 6; 2,663cc
Gears: 4 + reverse
Power: 104bhp
Produced: 1936-1939
Production: 198 (2½-Litre model)

Launched for 1936, the SS100 was the first real high-performance model produced by SS Cars Limited and used a new Weslake-developed overhead-valve engine in a shortened SS1 chassis. The introduction of the ohv unit was considered to justify the adoption of a new name for the series, SS Cars boss William Lyons later recalling ‘I immediately pounced on Jaguar as it had an exciting sound to me.’ (‘Jaguar’ would be adopted as the marque name in 1943, ‘SS’ having by then acquired a somewhat tarnished reputation.)
‘SS’ originally stood for the Swallow Sidecar & Coachbuilding Company, which had been founded in Blackpool, England by William Walmsley. The company branched out into motor manufacture in 1926, its first major success being an attractive sports saloon on the Austin Seven chassis, the design being the work of Walmsley’s partner, one William Lyons. Relocation to Coventry followed and the Swallow range expanded to include models on Morris Cowley, Wolseley Hornet and Standard Sixteen chassis. Marque status arrived in October 1931 with the launch of the SS1, the chassis of which was supplied exclusively to Swallow by Standard, who also provided the six-cylinder sidevalve engine and four-speed gearbox. Although unspectacular in performance, the SS1 went some way towards establishing the pattern for future Jaguars, combining sporting good looks with a better-than-average specification and all at a bargain price.
By the time the SS90 sports car arrived in 1935, William Heynes had joined as Chief Engineer. Based on a shortened SS1 chassis, re-engineered by Heynes, the SS90 again demonstrated Lyons’ consummate skill as a stylist, its long bonnet, smoothly flowing wings, cut-away doors and truncated tail making it every inch the epitome of the 1930s sports car. Although good for 90mph, the SS90 was handicapped by the limitations of its sidevalve engine, a deficiency that would soon be rectified by another of Lyons’ new recruits, gas-flow consultant Harry Weslake. Launched in 1936 alongside the 2½-Litre saloon, the SS100 Jaguar sports car marked the company’s first use of the ‘Jaguar’ name. Beautifully styled in the manner of its SS90 predecessor, the newcomer employed a shorter, 102”-wheelbase chassis and a revised version of the 2,663cc Standard six which, equipped with Weslake’s overhead-valve cylinder head and breathing through twin SU carburettors, now produced 104bhp.
Although a fine touring car, the SS 100 was marketed as primarily for competition work. Its first major success came early, if somewhat unexpectedly, when Tommy Wisdom, crewed by his wife, won the arduous International Alpine Trial in 1936, beating Bugatti and bringing the fledgling marque to the attention of the Continental public. This would be the first of many successful rallying forays, including class wins in the RAC events of 1937 and 1938, and the Alpine (outright) again in 1948. Around 198 2½-Litre and 116 of the later 3½-Litre cars had been made by the time SS 100 production was prematurely ended by the outbreak of war.

Chassis number ‘18076’ was first registered ‘BWX 32’ (a Yorkshire West Riding mark) on 25th March 1937 to the Jaguar distributor, Glovers of Ripon. Finished in Grey Metallic with Special Silver interior, it was purchased by one Cecil Maddison, of Middlesbrough on 12th April 1937. Ownership was transferred on 9th June 1939 to Guy Alfreds & Co, of Tottenham Court Road, London, who subsequently sold the car Mrs May Vince, of Whetstone sometime during the same year. After 15 years of the Vinces’ ownership, ‘BWX 32’ was transferred to Richard Zimbler, a known collector, residing in Hockliffe near to Leighton Buzzard in Buckinghamshire. In November 1956 ownership passed to Gordon Thomas Tripp, of RAF Cranwell and Sanderstead, Surrey and thence to Chiltern Cars, back in Leighton Buzzard.
Advertised in the May 1958 edition of Motor Sport magazine by Chiltern Cars as ‘unusually sound mechanically and generally attractive in appearance’, ‘BWX 32’ was subsequently enjoyed by two further owners: Derek Francis Ogden, of Sutton Coldfield, Warwickshire and George Linney, of Rotherham, Yorkshire. At around this time the original engine ‘252607’ was replaced by the current unit ‘251308’, the change being recorded in the old-style logbook. In September 1959 the car was exported to the USA by one C P Brooks, an automobile engineer of Orpington in Kent.
Since arriving in the USA, ‘BWX 32’ has remained for the past 48 years in the same family ownership, firstly with Robert Stokes, an inventor from Vermont who regularly entered the Mount Equinox Hill Climb, well known as the longest paved hill climb in the world, and subsequently with his niece, Consuelo Dodge, of Starke, Florida who inherited the car from her uncle in mid-1984. While in the vendors’ care a limited amount of refurbishment has been undertaken (pictures of which are on file) but essentially the car represents a most exciting opportunity to restore a fine British post-Vintage thoroughbred to its former glory.

The accompanying history file contains numerous copies of original documents retained by the Wakefield Archive, including the original and continuation logbooks; several registration application forms; notifications of ownership changes; and Chiltern Cars’ advertisement in Motor Sport, May 1958. Also on file are period colour photographs of the car in the USA showing it in white livery and on Vermont plates ‘R.1936’, while other more recent ones show it partially dismantled and undergoing refurbishment. In addition the car come with State of Florida Certificate of Title and correspondence confirming original build and colour scheme details.

The SS100 was one of the fastest and best-handling sports cars of its day, as its competition record both before and after the war bears witness to. Representing a rare opportunity to acquire a well documented example of the model that can be said to have started the Jaguar legend, ‘18076’ is eligible for a wide variety of the most prestigious historic motor sport events, including the Mille Miglia, Targa Florio, Le Mans Retro, Colorado Grand, Great America, California Mille and many more.

• Single family ownership for 48 years
• Retaining all its original coachwork (no. 4700)



1937 Roadster Jaguar SS100 2,5 litres

Châssis no. 18076
Moteur no. 251308
Couleur : Bleu

Cylindrée : 2,663 cc
Nombre de cylinders : 6
Boîte de vitesses : 4 rapports plus marche arrière
Puissance : 104 ch
Fabrication : de 1936 à 1939
Production : 198 exemplaires du modèle 2,5 litres

Lancée en 1936, la SS100 est la première voiture produite par SS Cars Limited, offrant de réelles performances sportives grâce à un nouveau moteur à soupapes en tête développé par l’ingénieur Weslake sur un châssis de SS1 raccourci. L’arrivée de moteurs à soupapes en tête était une nouveauté assez importante pour justifier l’adoption d’une nouvelle marque pour cette gamme. Le créateur des Automobiles SS, William Lyons dira, évoquant ses souvenirs : « J’ai tout de suite pensé au nom Jaguar, parce qu’il avait une sonorité qui m’était agréable ».
(Jaguar deviendra la marque de la société en 1943, la dénomination « SS » étant devenue une appellation particulièrement négative).
Le sigle « SS » signifiait à l’origine Swallow Sidecar & Coachbuilding Company, société fondée à Blackpool, en Angleterre, par William Walsley. La société s’est diversifiée en 1926, passant à la fabrication d’automobiles ; sa berline de sport sera son premier succès notoire.
Il s’agit d’une voiture séduisante dont la carrosserie était montée sur un châssis d’Austin Seven. Le dessin était dû à l’associé de Walmsley, un certain William Lyons.
Par la suite, le siège de la société sera déplacé à Coventry et la gamme Swallow s’enrichira d’autres modèles, montés sur des châssis de Morris Cowley, de Wolseley Hornet et de Standard Seize. « SS » deviendra une marque de prestige en octobre 1931, avec le lancement de la SS1, dont le châssis était fabriqué en exclusivité pour Swallow par la société Standard, qui fournissait aussi le moteur six cylindres à valves latérales et la boîte de vitesses à quatre rapports. Malgré ses modestes performances, la SS1 était la première ébauche de ce que sera Jaguar plus tard, combinant de jolies carrosseries sportives et des caractéristiques techniques très au-dessus de la moyenne, le tout à un prix relativement bas.
Lorsque la voiture de sport SS90 apparaît en 1935, William Heynes a alors rejoint la société comme ingénieur en chef. Sur un châssis de SS1 raccourci remotorisé par Heynes, la SS90 montre la maîtrise absolue de Lyons dans le domaine du stylisme ; son long capot, ses ailes tout en fluidité, les portières basses et l’arrière tronqué font de cette voiture l’incarnation des voitures de sport des années trente. Bien que pouvant rouler à 90 mph (145 km/h), les performances de la SS90 étaient limitées par son moteur à soupapes latérales. Ce problème sera résolu par la nouvelle recrue de Lyons, le spécialiste en flux gazeux Harry Weslake. Lancée en 1936 avec la berline 2,5 litres, la voiture de sport SS100 est la première à être présentée sous le nom Jaguar. Joliment carrossée, à l’image de la SS90, la nouvelle venue est pourvue d’un nouveau châssis raccourci (102 d’empattement) et d’une version améliorée du six cylindres de marque Standard de 2,663 litres qui, équipé du système de soupapes en tête de cylindre de Weslake et de doubles carburateurs SU, produit alors 104 ch.
Bien qu’étant une magnifique voiture de tourisme, la vocation première de la SS100 était la compétition. Son premier grand succès sportif arrivera vite grâce à Tommy Wilson, dont la coéquipière était sa femme, qui gagnera le très difficile Rallye International des Alpes en 1936, battant les Bugatti et apportant à la toute jeune marque Jaguar l’enthousiasme du grand public d’Europe continentale. Il s’agissait de la première incursion de la marque au palmarès des rallyes, qui allait se poursuivre avec des victoires au RAC en 1937 et 1938 et une nouvelle fois dans les Alpes, en 1948, avec une suprématie absolue.
198 modèles de la 2,5 litres avaient été produits, ainsi que 116 exemplaires de la version suivante, la 3,5 litres, lorsque la fabrication de la SS100 fût prématurément stoppée à cause de la guerre.

La première immatriculation du châssis No 18076 est BWX 32 (correspondant à la division ouest du Comté de Yorkshire), elle est effectuée par le concessionnaire Jaguar Glovers of Ripons le 25 mars 1937. Elle est peinte extérieurement en Gris Métallique et l’intérieur est de couleur Argent Spécial ; la voiture est achetée par un certain Cecil Maddison, de Middlesbrough, le 12 avril 1937. Le 9 juin 1939, la voiture est cédée à la société Guy Alfreds& Co sise à Tottenham Court, à Londres. Nouvelle cession la même année à Madame May Vince, de Whetstone, qui la gardera durant 15 ans. La BWX 32 est alors cédée à Richard Zimbler, collectionneur très connu résidant à Hockliffe, à côté de Leighton Buzzard, dans le Comté de Buckingamshire. En novembre 1956, elle est acquise par Gordon Thomas Tripp, de la base RAF de de Cranwell et Stanstead dans le Surrey. Puis retour à Leighton Buzzard, chez Chiltern Cars.
En mai 1958, une annonce dans le journal Motor Sport la décrit comme « de magnifique apparence avec un son de moteur on auquel on n’est pas habitué ». Deux propriétaires successifs vont profiter de ce bijou : Derek Francis Ogden de Sutton Coldfield, dans le comté de Warwickshire et George Linney, de Rotherdam, dans le comté de Yorkshire. C’est à cette époque que le moteur d’origine No 252607 est remplacé par l’actuel No 251308, l’échange se faisant selon les prescriptions techniques du carnet d’entretien d’origine.
En septembre 1959, la voiture a été exportée aux USA par C P Brooks, un ingénieur automobile d’Orpington, dans le Kent.
Depuis son arrivée aux USA, BWX 32 est restée pendant les dernières 48 années la propriété de la même famille, avec d’abord Robert Stokes, un inventeur de l’Etat de Vermont qui a régulièrement participé à la course de côte de Mount Equinox, connue comme la plus longue au monde sur route. Sa nièce, Consuelo Dodge, de Starke, en Floride, a hérité cette voiture de son oncle en 1984. Depuis, on a effectué sur la voiture un minimum d’entretien (les photos de ces travaux figurent dans le dossier du vendeur) mais cette automobile représente surtout une vraie opportunité, intéressante, de restaurer une jolie voiture de collection anglaise afin de lui restituer sa grande classe d’antan.

Le dossier qui accompagne la voiture contient de nombreuses copies de documents dont les originaux figurent aux Wakefield Archive, incluant les carnets d’entretien d’origine; divers formulaires d’inscription sur les registres officiels ; les notifications de changement de propriétaire ; enfin l’annonce passée par Chiltern Cars dans le magazine Motor Sport en mai 1958. Dans le même dossier figurent des photos en couleur de la période américaine la montrant dans sa livrée blanche et sous l’immatriculation R.1936 (Vermont). D’autres photos plus récentes montrent la voiture partiellement démontée lors des travaux d’entretien. Enfin, elle est présentée avec son certificat de propriété de l’Etat de Floride et des courriers confirmant la construction et les détails de sa combinaison de couleurs d’origine.

La SS100 était l’une des voitures de sport les plus rapides de son époque, disposant de plus d’une tenue de route exceptionnelle. La liste de ses succès en compétition avant et après la guerre en témoigne. Il s’agit d’une opportunité rare d’acquérir un modèle et son excellente documentation de ce que l’on considère comme la voiture qui a initié la légende Jaguar.
La 18076 est tout à fait digne d’être inscrite dans les plus grandes courses de voitures de sport historiques, comme les Mille Miglia, la Targa Florio, Le Mans Retro, la Colorado Grand, la Great America, la California Mille et encore bien d’autres.

• Dans les mains de la même famille depuis 48 ans
• Conserve tous ses éléments de carroserie originaux
Auction information

This sale is now finished. If you are interested in consigning in future sales, please contact the specialist department. If you have queries about lots purchased in this sale, please contact customer services.

Buyers' Obligations

ALL BIDDERS MUST AGREE THAT THEY HAVE READ AND UNDERSTOOD BONHAMS' CONDITIONS OF SALE AND AGREE TO BE BOUND BY THEM, AND AGREE TO PAY THE BUYER'S PREMIUM AND ANY OTHER CHARGES MENTIONED IN THE NOTICE TO BIDDERS. THIS AFFECTS THE BIDDERS LEGAL RIGHTS.

If you have any complaints or questions about the Conditions of Sale, please contact your nearest customer services team.

Buyers' Premium and Charges

For all Sales categories excluding Wine, Coins & Medals and Motor Cars and Motorcycles:

Buyer's Premium Rates
25% on the first €50,000 of the Hammer Price
20% from €50,001 to €1,000,000 the Hammer Price
12% on the excess over €1,000,000 of the Hammer Price

TVA at the current rate of 20% will be added to the Buyer's Premium and charges.

Shipping Notices

For information and estimates on domestic and international shipping as well as export licences please contact Bonhams Shipping Department.